MENU
Créatrice Olympia Le-Tan

Première boutique parisienne pour Olympia Le-Tan

26 décembre 2014 • Accessoires, Fashion & Accessoires • Lucie

La créatrice Olympia Le-Tan a écrit une nouvelle page de son histoire le vendredi 5 décembre, avec l’ouverture de sa première boutique dans le premier arrondissement de Paris.

 

Une boutique à l’image d’Olympia Le-Tan

La boutique du passage des Deux-Pavillons, voisine du Palais-Royal, fait office de premier lieu de vente monomarque pour Olympia Le-Tan. Le magasin accueillera de nombreux accessoires mais également les fameuses pochettes trompe-l’œil en forme de livres anciens ayant fait la renommée de l’enseigne.

Les clients pourront également y retrouver la ligne de prêt-à-porter lancée par la créatrice en 2012. Bien que le flagship de la griffe éponyme ne dispose pas d’une grande surface, il bénéficie d’un charme délicieusement rétro, lui prodiguant toute son aura. S’étendant sur 2 étages, la décoration du lieu est l’œuvre de Pierre Le-Tan, peintre et dessinateur pour la créatrice.

Olympia Le-Tan possède d’ores et déjà de nombreux corners dans la capitale, situés au sein de grandes enseignes telles que les Galeries Lafayette ou encore Colette.

Au total, près de cent revendeurs proposent la marque, particulièrement présente au Japon, aux USA et au Royaume-Uni.

 

Le-Tan

 

Olympia Le-Tan, une créatrice mêlant originalité et style

En 2009, après avoir travaillé pour des maisons de renom telles que Chanel ou encore Balmain, la créatrice française Olympia Le-Tan décide de lancer son label éponyme.

Après avoir formé 2 stagiaires aux techniques anciennes de point de chainette ou point tige, elle démarre la confection de minaudières. La créatrice ne veut pas se cantonner aux simples pochettes, c’est pourquoi elle développe un esprit résolumment rétro et ne produit qu’en édition limitée, de 16 à 77 exemplaires par création.

Se différenciant des autres griffes, Olympia Le-Tan travaille alors avec les couvertures de classiques de la littérature qu’elle apprécie et s’en sert pour décorer ses minaudières, créant ainsi d’excellents trompe-l’œil.

Le rythme de son atelier s’est accru au fil du temps, 300 minaudières y étant confectionnées par semaine. 4 à 5 couturières en produisent les prototypes, tandis que leur fabrication est réalisée en Italie ou encore au Portugal.

 

 

Minaudière Olympia

 

La créatrice Olympia Le-Tan propose également un service de sur-mesure, gardant cependant un œil sur le thème choisi afin de conserver une certaine qualité littéraire.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !




Le Jobboard du luxe:

emploi luxe

Évènements à ne pas manquer:




Votre magazine papier Luxeee:

« »

Envoyer à un ami