Actualités Influence

Quelle Maison a été la plus visible durant la dernière Paris Fashion Week ?

runway influence

Data on the Runway. À quelques jours du lancement de la Paris Fashion Week 2020, la troisième édition du rapport mené par l’institut Launchmetrics revient sur la visibilité médiatique des Maisons de luxe durant la dernière semaine de la mode parisienne.

Chanel sur le podium.

Selon l’étude, c’est la Maison Chanel qui a enregistré, autour de son défilé d’octobre 2019, le plus fort Media Impact Value (MIV), indice de valorisation de l’impact des opérations de marques obtenu à partir de l’assignation d’une valeur monétaire à chaque post, chaque interaction et chaque article. Cet algorithme de machine learning, spécifique à Launchmetrics, se base sur une centaine d’indicateurs quantitatifs et qualitatifs tels que l’engagement, la crédibilité de la source, ou encore la qualité du contenu.

Avec 21,7 millions de dollars de MIV, la viralité du défilé Chanel Printemps / Été 2020 a ainsi placé la Maison devant Balmain (19,7 millions de dollars) et Dior (16,5 millions de dollars). Saint Laurent, Louis Vuitton – sacrée marque la plus puissante de 2020 par le dernier classement BrandZ France – , Chloé, Valentino, Celine, Givenchy et Balenciaga complètent, dans l’ordre, le Top 10 de cette Fashion Week parisienne.



L’influence front row.

À quoi tient spécifiquement la viralité de la marque au double C ? L’effet de surprise lié au décor de chaque défilé joue par exemple un rôle prépondérant alors que Virginie Viard perpétue l’art de la mise en scène si cher à Karl Lagerfeld. La saison dernière, l’infiltration sur le podium de la comédienne Marie Benoliel a également bénéficié d’un certain écho médiatique.

Au-delà de la nature de l’événement, la présence de célébrités et d’influenceurs au premier rang a également sa part d’importance et ce, pour toutes les marques. « Les Influenceurs s’avèrent de plus en plus précieux, souligne l’étude. Ils sont en moyenne la deuxième voix la plus performante en termes de MIV et fournissent un MIV plus élevé par publication. » Sur la dernière Fashion Week parisienne, 55% du MIV a ainsi été généré par les médias, 20,2% par les influenceurs, 13,3% par des célébrités et 11,2% par les marques à travers leurs canaux de owned media. Enfin, 0,3% du Media Impact Value a été généré par les partenaires.

À l’aube d’une nouvelle semaine de la mode qui débutera ce 24 février, les récentes nominations de l’actrice Marion Cotillard et de la chanteuse Angèle – et ses quelques 2,6 millions d’abonnés sur Instagram – comme égéries Chanel pourraient encore venir appuyer ces résultats.

Journal du luxe





marche du luxe d occasion



livre blanc luxe


newsletter luxe



Découvrez nos contenus exclusifs: livres blancs, magazines papier… en cliquant ici