Business

[Manifeste] “Je suis la nouvelle femme chinoise”

femme chinoise luxe

The Social Wire esquisse les principaux enseignements tirés de la dernière conférence du Journal du luxe à travers le portrait de la jeune femme chinoise. Un portrait lumineux aux contours en perpétuel mouvement.

Je suis une jeune femme chinoise. Une femme d’élite.
Mon langage, mes codes et mes goûts sont pluriels.
Dame d’atours, puis travailleuse et militante.
Mes racines sont millénaires et mes ailes rapides.
Je suis faite de tensions et d’aspirations.
Je suis singulièrement multiple.

JE SUIS UNE FEMME, ENTRE TRADITION ET MODERNITÉ

Laissée dans l’ombre par le passé, je suis à présent destinée à briller.
51% de mes pairs ont des postes à haute responsabilité.
Je suis plus éduquée et je n’ai pas peur d’entreprendre.
J’ai de l’ambition, et je me donne les moyens de la concrétiser.
50% des femmes milliardaires dans le monde sont chinoises.

Aujourd’hui, je façonne la modernité de la Chine.
Mes modèles sont des femmes d’affaires, des réalisatrices, des dirigeantes.
Parmi elles, Dong Mindzhu, Yan Geling ou Zhou Qunfei.
Je suis une femme avec laquelle il faut compter.
Une ambassadrice de la consommation de luxe.
Ma modernité résonne avec audace, affirmation et curiosité.


Publicité


 

JE SUIS UNE FEMME SANS COUTURE NI COUPURE

Tout commence avec le digital.
Un monde qui se compose de plus de 721M d’individus (vs. 287M aux US, 53M en France).
Cette réalité virtuelle est intrinsèquement liée à ma réalité physique.
C’est une seule et même réalité – sans couture, ni coupure.
Mon mobile est une source de rêve et d’événements sociaux.

En témoigne le 11/11 d’AliBaba.
Démonstration technique et futuriste devant plus de 500M d’utilisateurs.
Rendez-vous devenu incontournable pour tous. Pour moi.
Véritable vitrine du shopping-entertainment devenu l’apanage de ma génération.
Total des achats réalisés sur Alibaba le 11/11/16 : 17,8 milliards de dollars
Soit 1/4 du chiffre annuel du e-commerce en France.

JE SUIS UNE FEMME, ENTRE ASPIRATIONS LOCALES ET INTERNATIONALES

Par le luxe, j’affirme ma réussite et je me fais plaisir – à moi-même.
Les femmes chinoises choisissent leur parfum avant tout pour elles-mêmes
Vs. les européennes, pour les autres.
A travers ma consommation, j’exprime ma personnalité.
L’exigence est un motto pour moi-même, les autres, les marques.
Pour m’atteindre, il faut faire preuve de flexibilité, et d’empathie.
Du Japon à la Corée, les marques font preuve d’innovation.
Ce sont de véritables ego-boosters.
Elles incarnent un savoir-faire, devenu créateur.
Mes icônes-joaillerie sont Chow Tai Fook, Wallace Chang ou Ana Hu.nouvelle femme chinoise

Néanmoins, les marques internationales restent aussi captivantes qu’auparavant.
Je choisis l’excellence là où elle se trouve :
Je privilégie des marques cosmétiques avec un ancrage français,
Comme La Mer, Clarins ou encore Guerlain.
+33% de ventes beauté « premium » en Chine en 2016.

JE SUIS UNE FEMME GUIDÉE PAR MA « NOUVELLE » QUÊTE DE BIEN-ÊTRE.

Source : toutes des données chiffrées, les marques et les personnalités citées sont issues d’une conférence du Journal du luxe organisée en octobre 2017. Pour recevoir les invitations aux prochaines conférences, inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Journal du Luxe.

Recherches d'internautes:

  • journal du luxe la nouvelle femme chinoise
The Social Wire

Laboratoire des nouvelles écritures de l’insight à la croisée des chemins entre l’institut d’études et l’agence créative. Il conjugue trois expertises : l'investigation &la narration, la création d’univers visuels et la communication.





livre blanc luxe


newsletter luxe

emploi luxe

Send this to a friend