Kering travaille à créer des sacs à main écologiques en cuir

kering développement durable

Les laboratoires de Kering travailleraient actuellement à créer des sacs à main en cuir écologique. Une technologie qui pourrait voir le jour d’ici 10 à 15 ans grâce aux biotechnologies.

Kering et les sacs à main écologiques : l’avenir de la maroquinerie ?

Les nouvelles générations de consommateurs se montrent de plus en plus sensibles aux modes de production des produits de luxe.

Une tendance qui n’a pas échappé aux dirigeants de Kering. Le groupe mené par François-Henri Pinault investirait actuellement dans des recherches scientifiques pour produire du cuir écologique.

À termes, ces recherches permettraient de produire des sacs à main en cuir écologique pour les Maisons phares de Kering, à l’instar de Gucci, Yves Saint Laurent, Balenciaga ou encore Stella McCartney. Des créations qui devraient voir le jour d’ici 10 à 15 ans.

kering developpement durable
François-Henri Pinault, PDG de Kering

Une rumeur confirmée par le PDG de Kering lors d’une interview parue sur le site de BloombergBusinessWeek le 22 décembre 2016. « Nous travaillons actuellement à créer du cuir à partir de cellules animales vivantes. Le principe est d’extraire des cellules animales à partir de la peau d’un animal vivant et de les faire grandir », a indiqué François-Henri Pinault au magazine américain.

Et pourquoi pas du cuir à base de champignon ?

Dans la suite de son interview, le PDG évoque le concept de « cuir » à base de champignon. Un concept récompensé par le groupe de luxe lors du prix de l’innovation Kering. Une étudiante avait alors émis l’idée de produire une matière similaire au cuir à base de champignon (« mushroom skin ») pour remplacer le cuir traditionnel utilisé lors de la création de produits de luxe.

Une matière synthétique qui ne peut toutefois pas être qualifiée du « cuir » à proprement parlé puisqu’elle n’émane pas de la transformation d’une peau animale.

stellamccartney.com

Le cuir écologique marque une nouvelle avancée dans le course de Kering vers le développement durable. Le groupe de luxe communique régulièrement sur ses efforts entrepris pour proposer un luxe durable à ses clients.

Des valeurs portées par Stella McCartney, l’une des Maisons du groupe, qui a choisi de ne pas utiliser de cuir pour créer ses œuvres.






emploi luxe

Envoyer à un ami