Business

La justice suisse rejette la requête de Louboutin

Les semelles rouges de Christian Louboutin ne seront pas reconnues comme marque protégée sur le territoire suisse. Le Tribunal administratif helvète a en effet rejeté la demande du créateur de chaussures de luxe.

La Suisse ne reconnait pas officiellement les semelles rouges Louboutin

La justice suisse n’a pas daigné reconnaitre les semelles rouges Louboutin en tant que marque. Le Tribunal administratif a jugé que celles-ci devaient être considérées comme “élément décoratif” seulement.

chaussures christian louboutin

Par cette requête datant de 2010, Christian Louboutin souhaitait protéger légalement ses célèbres semelles rouges contre toute tentative d’imitation. Ce ne sera pas le cas en Suisse pour l’instant.

La lutte de Christian Louboutin à travers le monde

Ce n’est pas la première fois que Louboutin émettait une réclamation pour la reconnaissance de ses semelles.


Publicité


La marque de luxe française mène depuis quelques années une véritable campagne visant à imposer le statut de marque à ses semelles rouges dans le monde entier.

De Bruxelles à New York

Louboutin avait par exemple remporté un procès face à la société néerlandaise Van Haren. Celle-ci fut alors contrainte de cesser de produire des chaussures à semelle rouge. Le tribunal avait alors reconnu la marque distinctive de la semelle Louboutin.

chaussure rouge luxe

Autre affaire en 2012 à New York. Louboutin avait alors attaqué directement Saint Laurent, accusé d’avoir conçu un modèle de chaussure monochromatique à semelle rouge.

Le tribunal de New York avait alors rejeté la demande de Louboutin. Yves Saint Laurent a donc pu poursuivre la création de ses chaussures à semelles rouges.

Une décision similaire à celle du Tribunal administratif en Suisse. Louboutin aura toutefois la possibilité, s’il le souhaite, de faire appel à la décision.

Le saviez-vous ?

Un jour, Christian Louboutin eut l’idée de peindre la semelle d’une chaussure modèle Pensée avec le vernis à ongles Chanel rouge de son assistante. La semelle rouge Louboutin était née.

 

Romain



newsletter luxe

emploi luxe

Send this to a friend