Joaillerie & Horlogerie

TAG Heuer joue la carte de la provocation avec Alec Monopoly

tag heuer alec monopoly

TAG Heuer collabore depuis quelques temps avec Alec Monopoly. Le célèbre artiste œuvrant dans l’univers du street-art est ainsi devenu officiellement l’Art Provocateur de l’horloger suisse.

TAG Heuer s’associe à L’Art Provocateur

Les marques de luxe sont de plus en plus nombreuses à rentrer dans le monde du street-art. En témoigne la collaboration initiée entre TAG Heuer et Alec Monopoly.

Art Provocateur de TAG Heuer, Alec Monopoly s’est fait connaître en 2008 en tournant en dérision le monde de la finance et Monopoly Man, mascotte du célèbre jeu de société.

tag heuer alec monopoly
tagheuer.com

C’est donc un pari osé dans lequel s’est lancée la marque de luxe TAG Heuer. L’artiste s’attelle à imprégner la marque de son art et de sa vision avant-gardiste à travers des créations de modèles spéciaux et des expositions dans les boutiques de la Maison.


Publicité
SALON DU LUXE PARIS


Le dernier évènement en date reste la venue d’Alec Monopoly au sein de la boutique Héritage, revendeur de TAG Heuer à la station de ski Crans Montana. L’Art Provocateur de TAG Heuer s’est adonné à graffer la façade du magasin (photo 1).

Un facteur d’émotion et de rêve pour Jean-Claude Biver

Cette collaboration entre TAG Heur et Alec Monopoly illustre bien la stratégie de l’horloger suisse pour séduire les Millennials. La marque de luxe multiplie les partenariats depuis quelques temps pour interpeller les nouvelles générations de consommateurs.

tag heuer alec monopoly
tagheuer.com

Mais TAG Heuer va plus loin en nommant un Art Provocateur au sein de sa maison. Plus qu’une simple collaboration, l’horloger suisse a incontestablement décidé de casser les codes.

« C’est un partenariat à 360 degrés. Pourquoi « art provocateur » ? Parce que l’art provoque l’émotion, le rêve. L’art est à l’avant-garde. Pour ces raisons, Alec Monopoly peut beaucoup nous inspirer, à tous les niveaux de la marque. C’est une façon pour nous d’investir dans l’avenir et de parler aux Millennials », indique Jean-Claude Biver au média Bilan.

Romain


conference luxe paris


newsletter luxe

emploi luxe

Send this to a friend