Interviews

Storytellers : quand luxe s’allie à expérience digitale augmentée

Le studio TakeOff est spécialisé dans le design graphique via le print, la production audiovisuelle et la production multimedia. La société propose désormais aux marques de luxe de retranscrire leur ADN à travers des coffrets hauts de gamme.

Rencontre avec Éric Baesa, fondateur de Storytellers qui exposera sur le Salon du luxe Paris les 6 et 7 juillet 2016.

Journal du Luxe : Un projet de création est souvent lié à l’histoire de son fondateur, quelle est la vôtre ?

Éric Baesa : En 1998, j’ai rejoint un leader mondial de l’Entertainment qui m’a proposé de développer un service créatif interne en travaillant sur d’incroyables licences telles que Matrix, Terminator, Mission Impossible ou encore Bugs Bunny. Fort de cette expertise, j’ai pris mon indépendance en 2003 et créé avec 4 associés une agence de création composée de Marketing Artists sur tous supports.

Depuis 13 ans, nous développons dans l’ombre, la plupart des outils nécessaires au lancement européen d’un produit pour les plus grandes marques internationales du secteur du divertissement.


Publicité


louis vuitton

Luxe et divertissement sont de plus en plus liés au fur et à mesure que les marques souhaitent séduire une clientèle plus jeune et issue de la nouvelle économie. Olivier Rousteing chez Balmain – avec son partenariat « urbain » avec Nike – et Nicolas Ghesquière chez Louis Vuitton – avec son égérie issue d’un jeu vidéo – sont les portes drapeaux de cette nouvelle tendance.

Je vis une vraie opportunité de faire exister dans le luxe, les tendances innovantes du secteur du divertissement dans l’approche retail ou digitale, ainsi que notre savoir-faire de création et de fabrication. C’est ainsi que Takeoff a initié Storytellers.

Journal du Luxe : Pouvez-vous nous présenter votre activité ? Quelle est la particularité de vos coffrets ?

Éric Baesa : Comme pour le divertissement, Storytellers a pour vocation de développer des coffrets Collectors augmentés.

Nous souhaitons relater l’histoire d’une Maison, son ADN et sa culture en proposant à leur clientèle exigeante, des coffrets Collectors complets travaillant un contenant et un contenu additionnel unique.

« Un contenu ultra personnalisé et qualitatif »

Nous nous imprégnons de l’esprit du produit, de ses créateurs, de son histoire et des valeurs qu’il véhicule. Ensuite, nous matérialisons l’ensemble à travers un coffret et un contenu ultra personnalisé et qualitatif. De plus, nous proposons une solution digitale qui pourra apporter un aspect différenciant comparé à un coffret classique.

Journal du Luxe : Quelle valeur ajoutée offrez-vous aux maisons de luxe à travers la création de vos coffrets ?

Éric Baesa : Nous avons une expertise prouvée sur la réflexion, conception et fabrication d’Editions Collectors. Mais au-delà, nous apportons un savoir-faire unique concernant une nouvelle mécanique de distribution qui évite de surcharger les linéaires tout en incluant des innovations digitales telles que l’activation intelligente des réseaux, la réalité augmentée, les applications ou même l’holographie.

storytellers

Nous allions coffrets physiques et expériences digitales, tout en respectant les valeurs d’une marque. Nous représentons l’âme d’un produit de manière physique et numérique.

Journal du Luxe : Vous serez présent sur le Salon du luxe Paris 2016, que pourrons-nous découvrir sur votre espace d’exposition ?

Éric Baesa : Nous exposerons des créations et des concepts. Chaque élément aura différentes spécificités de confection et de matériaux. Storytellers est encore une start-up et ce sera aussi pour nous l’opportunité de tester auprès d’une cible exigeante et experte nos idées et notre savoir-faire.

Journal du Luxe : Pour finir, quel est votre « luxe » à vous ?

Éric Baesa : Sur un plan purement factuel, je dirai que le luxe est de posséder ou d’offrir une partie de ce qui est beau à mon œil et surtout rare, voire unique. Je désire l’objet que peu de monde possède ou bien offrir à un être aimé et unique, un cadeau différenciant. L’Edition Collector est pour moi la parfaite réponse qui ne sera pas dans tous les foyers.

Romain


conference luxe paris


newsletter luxe

emploi luxe

Send this to a friend