Interviews

Gemetiq, une solution française face à la contrefaçon

gemetiq

Nous en parlons régulièrement dans le Journal du Luxe, la contrefaçon et le marché parallèle sont des fléaux qui affectent le marché du luxe de façon considérable. Pour y pallier, la technologie NFC paraît être la solution la mieux adaptée.

Rencontre avec Patrick Mamou, fondateur de Gemetiq, jeune société française qui fournit aux marques de luxe des puces NFC à moindre coût. Il fera tester sa technologie sur le Salon du Luxe Paris 2016 les 6 et 7 juillet.

Journal du Luxe : Comment la société Gemetiq est-elle née ?

Patrick Mamou : J’ai longtemps travaillé dans le milieu de la mode et du textile, notamment en étant licencié Lanvin sport et Ines de la Fressange.

nfc contrefacon

J’ai constaté deux problèmes récurrents, je dirais même deux véritables fléaux qui touchent le secteur : la contrefaçon et le marché parallèle. Ils représentent une perte considérable d’argent pour les marques et les autorités. Ils entachent énormément l’image des marques.


Publicité


Étant donné qu’une grande majorité de ces marques de luxe sont françaises, j’ai trouvé plus que légitime qu’une entreprise française trouve une solution.

Journal du Luxe : Qu’est ce qui fait la particularité de votre technologie ?

Patrick Mamou : Nous sommes précurseurs dans le domaine de la griffe tissée intelligente d’identification, notre brevet l’atteste.

technologie nfc

La particularité de notre technologie réside dans l’intégration d’un transpondeur NFC (Near Field Contact) dans une griffe ou étiquette textile. L’authenticité de chaque produit textile peut être contrôlée à tout moment en scannant le tag avec un lecteur NFC ou un téléphone mobile.

Une technologie connectée à une base de donnée 24/24h

Cette action peut facilement être opérée par le client, la marque, les douanes ou les compagnies d’assurances.

L’application Gemetiq va permettre aux marques de se connecter à tout moment à une base de données sécurisée et ainsi accéder aux informations qui leur sont propres.

Les marques pourront gérer leur parc de puces NFC et les codes attribués, localiser leurs articles et ainsi optimiser leur chaîne logistique (fabrication, transporteurs, entrepôts, points de vente).

appliction conterfaçon

Les marques auront aussi accès aux informations nominatives des clients et sauront s’il y a des changements de propriétaires de l’article. L’extraction des données permettra aux marques d’améliorer aussi leur marketing direct et d’aider à l’élaboration de statistiques.

Journal du Luxe : Comment imaginez-vous lutter contre la contrefaçon dans les prochaines années ?

Patrick Mamou : Dans les prochaines années, je peux imaginer que la totalité des produits textiles seront équipés de griffes intelligentes Gemetiq, tout simplement !

Journal du Luxe : Quel message comptez-vous faire passer en présentant votre solution sur le Salon du luxe Paris 2016 ? Pourrons-nous tester la technologie ?

Patrick Mamou : Je compte démontrer aux marques de luxe qu’elles disposent d’une solution peu onéreuse et surtout très efficace pour lutter contre la contrefaçon et le marché parallèle.

“Une solution peu onéreuse et efficace”

Je veux faire comprendre qu’en plus de cela, Gemetiq est un outil qui leur permettra d’optimiser leur chaîne logistique et améliorer leur marketing direct pour proposer des solutions personnalisées à leurs clients.

Bien évidemment vous pourrez tester la technologie sur le Salon du luxe Paris 2016.

Journal du Luxe : Pour finir, quel est votre « Luxe » à vous ?

Patrick Mamou : Mon « Luxe » à moi c’est de pouvoir entreprendre et aider à construire le futur.

Romain





livre blanc luxe


newsletter luxe

emploi luxe

Send this to a friend