Fashion & Accessoires

Une startup new-yorkaise a pris le pari d’intégrer le tissu intelligent dans les vêtements de luxe. Loomia vient de remporter le concours Topshop visant à valoriser les projets “wearable”.

Loomia promeut le tissu intelligent pour les produits de luxe

Que penser de l’intégration de la haute technologie dans les textiles haut de gamme ? La startup Loomia tend à repenser le tissu nouvelle génération. La petite entreprise basée à New York a développé Intelitex, une technologie d’impression utilisant des tissus conducteurs et des encres intelligentes.

Cette technologie vise à remplacer les câbles initialement créés pour être intégrés dans les vêtements intelligents.

“Notre tissu doit remplacer les fils électriques dans des vêtements intelligents de manière abordable, fiable et confortable. L’électronique rend notre monde tellement plus facile, et je pense que les textiles intelligents peuvent faire la même chose”, s’est exprimée Madison Maxey, fondatrice de Loomia.


Publicité


Mais quelle utilité vous demanderez-vous. Face à cette question, Madison Maxey ne manque pas d’imagination. La jeune entrepreneuse entend intégrer sa nouvelle technologie dans des blazers chauffés, capables de réduire le stress ou de corriger une posture.

“Je rêve d’un jour où des draps pourront nous réveiller avec une douce vibration entre les cycles de sommeil paradoxal. Fini les alarmes de téléphone !”, s’est exprimée la chef d’entreprise new-yorkaise.

Madison Maxey ne manque pas d’ambitions. Elle espère bien inciter les plus grandes marques de luxe à adopter ses tissus intelligents.

Une stratup reconnue au concours Topshop

La technologie Intelitex est d’ores et déjà reconnue dans l’univers de la haute technologie. Loomia a récemment remportée le concours Top Pitch organisé par Topshop, célèbre entreprise britannique.

Depuis, la startup américaine a attisé l’intérêt de grandes entreprises sont le mastodonte Google. Une collaboration qui a fait l’objet d’une présentation d’une robe connectée à la Fashion Week de New York.

Image de prévisualisation YouTube

Les États-Unis encourage les entreprises innovantes à développer des textiles high-tech. Le gouvernement a investi 75 millions de dollars pour leur permettre de mener à bien leurs projets.

Si le tissu intelligent n’a pas encore fait ses preuves dans l’univers du luxe, il convient de suivre son évolution de très près. Madison Maxey, fondatrice de Loomia, fait partie des 30 personnalités de moins de 30 ans à suivre selon un article paru dans Forbes.

Romain



newsletter luxe

emploi luxe

Send this to a friend