Actualités Joaillerie & Horlogerie

Vacheron Constantin mise sur la blockchain Arianee

vacheron-constantin-horlogerie-logo

La Maison du groupe de Luxe suisse Richemont inaugure le protocole de certification Arianee pour sa Maison Vacheron Constantin depuis le mois dernier.

Une innovation en faveur de la traçabilité

Salon du Luxe Paris
Jean Marc Bellaïche, Board Member Arianee, sur la scène du Salon du Luxe Paris 2018
© Doriane Chapelier

Chaque année, le marché de la contrefaçon coûterait 60 milliards d’euros à l’Union Européenne, dont 7 milliards pour le seul territoire français. Face à ce manque à gagner, le Luxe s’organise : alors que le n°1 du Luxe, LVMH, serait en passe de créer sa propre solution blockchain baptisée Aura, le groupe Richemont vient quant à lui de s’adjoindre les services du consortium Arianee, l’un des speakers du Salon du Luxe Paris 2018.

Depuis le 15 mai, la ligne de montres vintage « Les Collectionneurs » de Vacheron Constantin dispose en effet d’une protection blockchain : chaque garde-temps est désormais doté d’un certificat digital, en complément du certificat papier traditionnel. Grâce à cette carte d’identité numérique – unique, pérenne, non duplicable et non falsifiable – il est désormais possible de suivre le cycle de vie d’un produit : acte de propriété, réparations agréées, déclaration de perte ou de vol, revente…



« En annonçant la digitalisation de ses certificats d’authenticité, notre Maison évolue avec son temps, toujours au service de ses clients. Via la Blockchain et en partenariat avec Arianee, nous leur offrons une réelle sécurité autour de l’authenticité de leurs montres. »

Guillaume Boilot, Directeur des Opérations chez Vacheron Constantin

Un nouveau point de contact pour les acteurs du Luxe

Véritable outil de traçabilité, le certificat blockchain trouve un écho tout particulier dans un marché de la seconde main en plein essor, un sujet qui n’a pas échappé à Richemont avec le rachat, l’année dernière, du spécialiste britannique des montres d’occasion Watchfinder & Co. Dans ce contexte, la blockchain dispose également d’une fonctionnalité riche d’opportunités : celle de créer un lien entre le propriétaire – y compris le propriétaire de seconde main – et la marque.

« Avec Arianee, nous avons essayé de développer un protocole élégant qui s’inscrit dans ce que font les Maisons depuis longtemps, à savoir créer de la valeur pour le consommateur, nous confie Christian Jorge, co-fondateur de Arianee dans notre Livre Blanc dédié au Luxe de Seconde Main (…) Nous permettons aux marques de saisir le moment où le produit change de main pour pouvoir communiquer de façon anonyme avec le nouveau porteur de l’objet. »

Le consommateur a ensuite le choix de rester anonyme ou de recevoir des informations ultérieures de la part de la Maison. « Avec ce certificat, nous permettons aux marques d’ajouter une nouvelle entité à leur CRM, celle de l’objet et de son parcours de vie », précise Christian Jorge. En soi, un levier précieux pour bâtir de nouveaux scénarios de marketing automation

Journal du luxe





marche du luxe d occasion



livre blanc luxe


newsletter luxe



Découvrez nos contenus exclusifs: livres blancs, magazines papier… en cliquant ici