Actualités Fashion & Accessoires

Pourquoi la nouvelle collection Vetements crée la polémique ?

vetements diet prada

Inspirée par « l’enfer dans lequel nous vivons », la collection Automne/Hiver 2021 du label comprend certaines pièces qui suscitent le débat.

Un exemple de « woke washing » ?

Cagoules noires, t-shirts estampillés « Think while it’s still legal », casquettes « FUCK »… Les 165 looks présentés par la marque co-fondée par Guram et Demna Gvasalia – qui en a annoncé son départ en septembre 2019 tout en maintenant ses fonctions de directeur artistique chez Balenciaga – se veulent faire écho à une société aux accents apocalyptiques, n’hésitant pas à effectuer des clins d’œil appuyés à des mouvements sociaux et politiques.

Tel que souligné par plusieurs médias tels que The Guardian, BOF ou encore par le compte Instagram Diet Prada, plusieurs silhouettes de la collection sont en partie aspergées d’une peinture bleu vif, un détail qui fait écho à la technique d’identification mise en place par la police lors des manifestations de 2019-2020 à Hong Kong. Un parti-pris assumé par Guram Gvasalia lui-même lors d’un récent entretien avec Vogue Runway et qui ne semble pas du goût de tout le monde.

« Insensibles », « opportunistes »… À l’heure où la conscience durable et solidaire des marques est scrutée à la loupe par les consommateurs, ces créations sont pointées du doigt pour le caractère jugé factice de cette prise de position.

« L’inclusion à ce mouvement en tant que fashion statement prête à confusion, note Diet Prada. L’encre bleue n’est pas quelque chose que les manifestants ont volontairement mis en place, alors que nombre d’entre eux sont aujourd’hui contraints à l’exil ou emprisonnés pour avoir pris part à ce mouvement contestataire ».

diet prada

Targué de « woke washing » – comprendre, la mise en avant d’une conscience responsable dans un but purement marketing -, Vetements est donc ici accusé de surfer sur l’activisme démocratique sans pour autant s’engager de façon concrète, notamment en apportant un soutien financier à la cause. Dans la même veine, plusieurs médias assurent que la polémique pourra difficilement être commentée par les consommateurs chinois, tout soutien à la cause des manifestants pouvant entrainer des sanctions de la part du gouvernement.

Crédit à la Une : ©giostaiano

Journal du luxe





marche du luxe d occasion



livre blanc luxe


newsletter luxe



Découvrez nos contenus exclusifs: livres blancs, magazines papier… en cliquant ici