Actualités Business Interviews

Warda œuvre à la transformation digitale des maisons de luxe

Warda Jonathan Wanono Journal du Luxe

Rencontre avec Jonathan Wanono, Business Development Director de Warda, entreprise italienne spécialisée dans le digital et les nouvelles technologies.

 

Journal du luxe (JDL) : Bonjour Jonathan Wanono, pourriez-vous vous présenter en 140 caractères s’il vous plait ?

Jonathan Wanono (J.W) : Bonjour, je suis passionné par la technologie et excité de voir à quel point le monde d’aujourd’hui s’accélère et se transforme. Mon père a fait toute sa carrière dans le prêt-à-porter, ainsi, lorsque je suis tombé sur Warda et ses technologies dédiées à la mode et au luxe, j’ai saisi l’opportunité.


Prochain événement Journal du luxe


 

JDL : Qu’est-ce qu’apporte Warda, entreprise italienne, aux retailers et aux maisons de luxe ?

J.W : Warda offre une suite de solutions permettant à ces acteurs de maximiser la gestion de leur contenu : création, images des collections, gestion des boutiques, campagnes ou encore e-commerce. Aujourd’hui, il y a beaucoup trop de frictions et de pertes au niveau du contenu…

 

JDL : Quelles sociétés utilisent aujourd’hui vos solutions et pour quelles utilisations concrètes ?

J.W : Nous sommes fiers d’avoir des clients comme Moncler, Geox ou Kering Eyewear. Ils utilisent Warda pour réduire leur cycle de création, gérer leur merchandising visuel au niveau mondial ou encore pour diffuser leurs campagnes et créer leurs catalogues. Calzedonia a récemment décidé d’utiliser notre solution e-commerce pour maximiser leurs ventes en ligne sur leur site propre et leurs différentes marketplaces.

 

Warda Office Journal du luxe
@ Daniela Contessa

JDL : Comment, selon vous, les marques peuvent-elles réduire leur « time to market » grâce au digital ?

J.W : Il faut faciliter les échanges d’informations entre les différents acteurs de la chaine de création de valeur. Les designers, fabricants, responsables marketing et e-commerce communiquent tous à travers notre plateforme. L’information est sécurisée et centralisée (images, vidéos, fiches produits). Il n’y plus d’e-mails ou de temps perdu à télécharger des fichiers. Réduire le time-to-market est l’une des priorités de nos clients.

 

JDL : Dans des maisons organisées en BU (Business Units) avec des stratégies différentes par zones, comment éliminer les frictions pour mener à bien une stratégie globale et gagner en agilité ?

J.W : C’est le même constat que précédemment. Le secret est de centraliser l’information et d’avoir la capacité de déployer le contenu à souhait. Nos clients sont aujourd’hui capables de déployer des campagnes globales, locales et multicanales à leur guise, à partir d’une plateforme centrale et ludique. Les équipes partagent leur contenu, sélectionnent et publient ensuite les campagnes les mieux adaptées à leurs marchés respectifs.

 

Warda Office Journal du Luxe
@ Daniela Contessa

JDL : Quel est, selon vous, le principal problème auquel sont confrontées les équipes internes au sein des marques, face à l’accélération du rythme des collections ?

J.W : Il y a trop de bricolage informatique. Chaque équipe ou business unit utilise ses propres applications ou outils. La coordination est le principal problème, en externe/interne mais aussi online/offline. Le produit doit être créé, livré et disponible en ligne au même moment.

 

JDL : L’e-commerce étant un sujet stratégique pour de nombreuses maisons, pensez-vous développer vos solutions dans ce sens ? Si oui, avec quels types d’outils ?

J.W : Nous avons déjà un module e-commerce permettant aux marques de gérer les différentes marketplaces ou sites sur lesquels elles vendent leurs produits. Suite à une demande de l’un de nos clients, nous sommes en train de finaliser un outil d’analyse pour mesurer l’efficacité des campagnes par rapport aux ventes de chaque produit. Notre application Seeothers permet également aux marques de suivre leur compétition en termes de style et de prix en scannant leurs sites e-commerce.

 

JDL : Enfin, une question un peu plus personnelle : « Quel est votre luxe à vous ? »

J.W : Pour moi, le luxe ce sont les beaux basiques revisités, une coupe de chemise originale ou une paire de souliers patinés sur-mesure. Pareil mais toujours amélioré, raffiné.

Tom





festival luxeee



livre blanc luxe


newsletter luxe



Découvrez nos contenus exclusifs: livres blancs, magazines papier… en cliquant ici




Send this to a friend