Actualités Business

Woodoo, la green tech de bio-matériaux, qui transforme le bois véritable en surface translucide et tactile

chronique laetitia Pfeiffer woodoo

Laetitia Pfeiffer, Executive Partner Digital & Innovation pour IBM France, nous raconte l’histoire et le concept de Woodoo, la start-up qui transforme le bois en matériau ultra-résistant. Une exclusivité du Club des Chroniqueurs.

Le potentiel du bois

Conscient et mobilisé par son impact sociétal et environnemental, Timothée Boitouzet, architecte de formation et fondateur de Woodoo, une green tech spécialisée dans les bio-matériaux, s’est très vite rendu compte que « les matériaux avec lesquels nous construisons aujourd’hui, ont été inventés il y a des centaines d’années mais sont tout à fait incapables de faire face aux défis humains du 21e siècle : la préservation de l’environnement et l’intense croissance démographique. D’ici 2030, nous aurons construit chaque année l’équivalent de 7 fois Paris dans le monde pour accueillir la population urbaine qui explose », explique-t-il. Il était donc nécessaire pour lui de changer de paradigme : il part au MIT pour devenir chimiste et comprendre le potentiel du matériau le plus ancien utilisé par l’humanité : le bois.

« Remplacer les matériaux néfastes »

Woodoo est né de cette alchimie. Cette start-up s’appuie sur un procédé de transformation du bois en matériaux ultra résistants autant qu’en surfaces translucides et tactiles avec « pour mission de contribuer à remplacer les matériaux néfastes, tels que le plastique, le béton ou l’aluminium qui n’ont plus leur place sur notre planète aujourd’hui avec cette particularité unique : révéler toute la beauté et la naturalité de la fibre de bois lorsqu’elle est en veille, tout en offrant un rendu visuel et une qualité chromatique remarquables lors de la diffusion d’images ». Le résultat : un matériau durable qui offre une résistance proche de celle du métal avec le profil de coût d’un simple bois conventionnel.

©Woodoo

Ce procédé protégé par près de 20 brevets, et multi-récompensé par plus de 35 prix d’innovation internationaux a déjà été sélectionné par des constructeurs de premier plan comme Dassault ou Daimler, pour des surfaces de bord ou panneaux de commande numériques et tactiles. De plus, il est compatible avec toutes les essences de bois de France et d’Europe, même celles de faible constitution (charme, tremble…). C’est une occasion inespérée de redynamiser une économie forestière en très grande difficulté puisque plus de 50% du bois qui pousse en France ne trouve aucun débouché industriel.

Crédit à la une : ©Woodoo

Journal du luxe





marche du luxe d occasion



livre blanc luxe


newsletter luxe



Découvrez nos contenus exclusifs: livres blancs, magazines papier… en cliquant ici