Actualités Business

Plus d’engagement, plus de qualité… : les attentes des consommateurs de Luxe.

shopping de luxe

Les clients de luxe souhaitent des produits créatifs, durables et respectueux de l’environnement. Ils sont également moins réticents à acheter en ligne, selon la dernière étude World Luxury Tracking d’Ipsos.

Chaque année, l’Ipsos étudie l’évolution des attentes, des influences, des relations aux marques et des parcours d’achat des différentes clientèles du luxe. Afin d’identifier les tendances majeures, cette édition 2019 du World Luxury Tracking s’intéresse à sept pays piliers du luxe : la Chine, les États-Unis et cinq pays d’Europe (la France, l’Italie, l’Allemagne, l’Espagne et la Grande-Bretagne). Les données s’appuient sur 8.200 interviews.

Le développement durable, essentiel pour le Luxe

Une véritable demande de durabilité se dégage. Les résultats obtenus montrent en effet des progressions significatives par rapport aux années précédentes et sont encourageants pour les Maisons de luxe qui s’efforcent de proposer toujours plus d’engagement éthique et écologique.



En Chine, l’attente est particulièrement élevée chez 90% des affluents. 94% des Millennials chinois estiment notamment qu’une marque de luxe doit s’engager sur les plans éthiques et environnementaux (+17 points versus l’édition précédente). En Europe, 61% des répondants sont concernés par ces préoccupations alors que ce chiffre ne s’élève « qu’à » 57% chez les Américains ; en revanche, plus des trois-quarts des 18-25 ans prennent en compte ces engagements.

Le Luxe retourne à ses fondamentaux

Cette forte attraction pour la durabilité écologique s’exprime également dans le souhait des consommateurs du luxe de disposer de produits de qualité supérieure, l’un des piliers fondamentaux du luxe. La dernière édition de l’étude Ipsos démontre en effet un renforcement des attentes concernant la qualité et la beauté des produits de luxe. Selon 84 % des répondants toutes zones confondues, le produit doit durer (+6 points par rapport aux études précédentes et +9 points en Europe).

L’audace créative est une réelle plus-value pour 81 % des affluents (une progression de +7 points et +9 points en Europe). La personnalisation des produits et des services est également essentielle pour 93 % des Chinois. Une donnée moins forte chez les Américains et les Européens (respectivement 85 et 83 %).

Le retail physique se ressaisit face au e-commerce

Pour la première fois en Europe, les réticences à acheter un produit de luxe en ligne s’estompent. De même, les chiffres révèlent que 45 % des Chinois ont acheté leur dernier article de luxe sur la toile : une donnée en progression de +6 points par rapport aux réponses obtenues l’année précédente sur la même cible.

En revanche, aux Etats-Unis, les résultats du e-commerce sont en baisse et s’établissent à 41 %, soit -11 points par rapport à 2017. À l’inverse, grâce aux importants efforts des Maisons pour optimiser leur expérience-client en magasin, un retour au point de vente physique s’observe.

À noter que parallèlement à la baisse des achats en ligne aux Etats-Unis, le développement du marché de la seconde main y est particulièrement élevé (+11 points depuis 2017) mais également en Europe (+9 points). Un business de l’occasion en plein essor qui pourrait bien peser quelques 36 milliards de dollars d’ici 2021 selon la dernière étude menée par Vestiaire Collective et le Boston Consulting Group.

Journal du luxe





marche du luxe d occasion



livre blanc luxe


newsletter luxe



Découvrez nos contenus exclusifs: livres blancs, magazines papier… en cliquant ici