Immobilier & Design Voyages & Hôtels

Le Louvre des antiquaires sera remplacé d’ici 2020 par un centre commercial

Le Louvre des Antiquaires, déserté ces dernières années, se transformera pour accueillir des boutiques de luxe à l’horizon 2020.

Fermeture du Louvre des antiquaires et ouverture d’un centre commercial de luxe

Le Louvre des antiquaires, situé en plein cœur de Paris, a été déserté ces dernières années. D’ici 2020,  il devrait laisser place à un centre commercial de 15 000m².

La SFL (société foncière lyonnaise), propriétaire des lieux, « travaille désormais à un projet de réhabilitation » des 15 000 m² et désire accueillir des boutiques de luxe. Dimitri Boulte, directeur général délégué de SFL, s’est exprimé : « Nous cherchons à y implanter des enseignes internationales qui ne sont pas encore présentes à Paris ». Ainsi, une trentaine de boutiques et quatre grands magasins devraient ouvrir leurs portes à des enseignes de mode et de luxe.

Le projet est en bonne voie puisque fin 2014 la société foncière avait obtenu l’autorisation d’installer des commerces à la place des anciennes galeries d’antiquaires, auprès de la commission départementale d’aménagement commerciale. La SFL prévoit d’investir 100 millions d’euros dans le projet.  « Nous sommes très en amont (dans ce projet), nous travaillons aujourd’hui sur le permis de construire. Il s’agit d’une opération à cinq ans » explique Dimitri Boulte.


Publicité


Les travaux de réhabilitation des lieux ne pourront démarrer seulement lorsque tous les occupants auront quitté les lieux. Certains locataires disposent de baux qui n’arrivent pas encore à échéance, ainsi la société doit établir un accord même si Dimitri Boulte affirme qu’ « ils sont peu nombreux, mais [que] cela reste du cas par cas ».

Paris, Luxe, Boutiques

Le Louvre des antiquaires : un lieu déserté

Dans les années 1990, 240 antiquaires étaient présents au Louvre des Antiquaires. Comme le nom de ce vaste espaces, les antiquaires y vendaient alors leurs antiquités. Mais les lieux se sont peu à peu vidés au fil des années. « Le concept de centre commercial accueillant des antiquités a vieilli » explique SFL. Aujourd’hui, il ne reste plus que 9 neuf commerçants dont 7 antiquaires.

Un projet de rénovation des lieux avait alors été proposé fin 2012 mais le projet n’a jamais vu le jour car peu d’antiquaires avaient accepté cette idée.

Paris, Luxe, Boutiques

SFL doit encore trouver un accord avec les antiquaires restant pour que le projet de centre commercial puisse voir le jour.

Lorine





livre blanc luxe


newsletter luxe

emploi luxe

Send this to a friend