Actualités Fashion & Accessoires

Alexander McQueen, un documentaire au cinéma

documentaire alexander mcqueen

Nous vous en parlions il y a quelques mois à l’occasion de la sortie de sa première bande-annonce : « McQueen », le film documentaire consacré au couturier Alexander McQueen est désormais en salles.

McQueen, portrait d’un enfant de la mode

« Fashion should be a form of escapism, and not a form of imprisonment »

Alexander McQueen

Avec le très attendu « McQueen », les réalisateurs Ian Bonhôte et Peter Ettedgui dressent le portrait du fils chéri de la mode britannique, disparu il y a neuf ans, à l’âge de quarante ans.

Le film-documentaire, d’une durée de 110 minutes, revient sur la vie, l’oeuvre mais aussi les démons de ce passionné que rien ne prédestinait à intégrer l’univers de la mode. Originaire d’une famille modeste du sud-est de Londres, Lee Alexander McQueen fît ses premières armes chez les tailleurs de Savile Row avant d’intégrer – directement en troisième année – le réputé Central Saint Martins College of Art and Design. Rapidement repéré par Vogue UK, successeur de John Galliano à la tête des créations Givenchy de 1996 à 2001, c’est au sein de sa marque éponyme que le créateur réalisa ses pièces les plus emblématiques. Mêlant références historiques, sujets de société, extravagance et avant-gardisme – tant dans ses collections que dans la mise en scène de ses défilés -, Alexander McQueen incarna à sa façon le Luxe décomplexé – et résolument punk – des années 90 et 2000. La mythique redingote de David Bowie imprimée du drapeau de l’Union Jack ? C’est lui. Les impressionnants souliers à talons « Armadillo » – quasi extra-terrestres – de Lady Gaga ? Encore lui.



Sorti en salles obscures ce mercredi 13 mars, « McQueen » compile des témoignages de proches et de collaborateurs ainsi que des extraits inédits. Au rythme des captations des défilés ayant marqué la carrière du jeune couturier, le documentaire illustre la frénésie de la création dans ses mécanismes les plus intimes… y compris les plus obscurs.

S’il s’agit du premier documentaire cinématographique consacré au créateur, ce dernier avait déjà fait l’objet d’une exposition dédiée intitulée « Alexander McQueen: Savage Beauty » à Londres, en 2015. Installée au Victoria & Albert Museum, la rétrospective avait fait sensation en rassemblant plus de 493.000 visiteurs durant ses 21 semaines de présentation. Un record.

Mathilde





marche du luxe d occasion



livre blanc luxe


newsletter luxe



Découvrez nos contenus exclusifs: livres blancs, magazines papier… en cliquant ici