Actualités Fashion & Accessoires

Philéo présente sa première collection de baskets au Trading Museum de Comme des Garçons.

phileo sneakers durables

À l’occasion du lancement de sa première collection, la marque de sneakers Philéo intègre le Trading Museum de Comme des Garçons. Le Journal du Luxe a rencontré son créateur, Philéo Pruvost, et son associé, Cédric Dauch.

L’histoire d’un passionné 

Tout commence il y a cinq ans. Passionné par la trottinette, Philéo Pruvost monte à 13 ans son entreprise, Bunker Scootering, de pièces destinées à ces deux roues. Puis le créateur rentre chez Céline à 15 ans lors d’un stage. Influencé par les références minimalistes de Phoebe Philo, la directrice artistique de l’époque, c’est une expérience qui marquera son style à jamais. Collectionneur de sneakers depuis ses 14 ans, l’idée de créer sa propre marque mûrit de plus en plus. “Les chaussures, il y a une énergie qui passe dedans” explique t-il. Bien entouré et soutenu, il intègre l’année X de la Paris School of Luxury dédiée aux jeunes entrepreneurs et décide de monter sa griffe éponyme. “Je ne travaille qu’à partir de passion, qu’à partir d’émotions que j’ai ressenti” raconte le styliste. En découvrant le monde de la nuit parisienne et les musiques techno et électro, sa nouvelle collection lui vient en tête. Et pour l’occasion, le jeune créateur s’établit au Trading Museum de Comme des Garçons.

Le Trading Museum, une nouvelle étape pour Philéo

C’est au 54 rue Faubourg Saint Honoré, entouré par les plus grandes maisons de luxe, que Philéo présente sa nouvelle collection de sneakers nommée 2245. Jusqu’au 26 septembre 2020, le Trading Museum de Comme des Garçons, un espace ouvert aux nouveaux créateurs, accueille la marque à travers un modèle : une forme minimale, pure et fluide, déclinée en six couleurs. Le travail du mouvement et de l’asymétrie complète un effet “pas fini” où les fils sont libres de toutes coutures.

Consciente de l’environnement, la marque essaye d’être la plus responsable possible, une valeur qui se retrouve dans le choix d’une production 100% vegan et l’utilisation de matériaux innovants. 

Le collectif comme identité de marque

L’entrepreneuriat est, pour Philéo Pruvost, le moyen de s’exprimer et d’être créativement libre, un sujet qu’il était venu aborder lors du Salon du Luxe Paris 2018. Le talent associé à ce sens du business, c’est ce qui a tapé dans l’oeil de Cédric Dauch. L’expert en communication de luxe accompagne le jeune homme depuis plusieurs années et lui fait profiter de ses compétences pour développer sa marque. “Il faut être réaliste : aujourd’hui, sur le “marché”, les jeunes qui ont 15 ans, qui ont déjà monté leur boîte, qui ont cette ambition, cette vision, cette manière d’observer le monde avec cet hyperréalisme et en même temps cette très forte sensibilité, moi je n’en ai pas croisé d’autres” explique Cédric Dauch. Un lien professionnel solide et naturel où “les intuitions se comprennent”. Et c’est ce type de relation qui fait la force de la marque, imaginée comme un collectif plutôt qu’une entreprise. Philéo Pruvost travaille avec ses amis. “Chacun s’apporte des choses. Je considère que Rome ne s’est pas faite en un jour et surtout que ce n’est pas une personne qui a fait Rome : l’idée c’est que tout le monde amène sa brique” argumente le créateur. Une manière de travailler faite d’inspirations communes et un élément de différenciation important qui fait la force et toute l’histoire de la marque.

“L’ambition est là, elle est très forte”

Chez Philéo, le futur est envisagé de manière sereine et réfléchie. Conscients du parcours accompli en si peu de temps, les deux associés sont déjà très heureux de lancer cette première collection au Trading Museum et de recevoir un bon accueil de la clientèle. “Les trajectoires se construisent au quotidien” explique Cédric Dauch, “nous sommes dans une réflexion permanente pour essayer de s’adapter à l’environnement, qui n’est pas simple en ce moment où tout est remis en question”. Ce qui est sûr, c’est que “l’ambition est là, elle est très forte” pour Philéo. Les prochaines étapes seront de chercher une cohérence entre les valeurs de la marque, les ventes physiques, online et les réseaux sociaux. La prochaine collection incluera également une capsule de prêt-à-porter. Inspirées par sa passion pour le football, les pièces auront une esthétique propre aux années 80 et 90 et un esprit casual. Philéo n’a pas fini de raconter des histoires à travers ses créations.

Crédit à la une : ©ParisSchoolofLuxury

Journal du luxe





marche du luxe d occasion



livre blanc luxe


newsletter luxe



Découvrez nos contenus exclusifs: livres blancs, magazines papier… en cliquant ici