Actualités Fashion & Accessoires

Dolce & Gabbana accusé de plagiat par le céramiste galicien Sargadelos.

copie motif

Une polémique de plus vient entacher l’image de la maison italienne. La marque de céramiques et d’accessoires Sargadelos accuse Dolce & Gabbana d’avoir copié ses motifs.

Le motif « Monférico ».

L’affaire traînerait depuis deux mois. En juillet dernier, à la suite du défilé Homme Printemps/Eté 2021 de D&G, quelques motifs ont attisé la colère de l’entreprise Sargadelos, spécialiste galicien de la céramique. La société affirme que Dolce & Gabbana a copié son motif « Monférico », créé en 1967. Selon le journal local La Voz de Galicia, qui a révélé la controverse début avril, Sargadelos aurait pris contact dès février avec la marque italienne afin que celle ci retire de la vente les produits incluant des motifs « ressemblants et similaires ».

sargadelos d&g
©Sargadelos

Quant à Dolce & Gabbana, des sources officielles de la marque, lors d’une interview accordée à FashionNetwork, affirment que ces motifs ont été inspiré « par Gio Ponti à l’Hôtel Parco dei Principi »,

L’affaire est entre les mains des avocats des deux parties mais Sargadelos envisage de déclencher une procédure si aucun accord à l’amiable n’est trouvé. Ce serait alors le deuxième procès en cours de Dolce & Gabbana, en procédure contre Diet Prada.

Crédits visuels : ©Sargadelos ©Dolce & Gabbana

Journal du luxe





marche du luxe d occasion



livre blanc luxe


newsletter luxe



Découvrez nos contenus exclusifs: livres blancs, magazines papier… en cliquant ici


Choix de consentement - Cookies