Actualités Fashion & Accessoires

Lyst dévoile son Digital Fashion Report.

lyst digital fashion

Avatars griffés, skins de luxe…  Alors que les mesures de distanciation sociale ont boosté la digitalisation des usages, que faut-il retenir de ce nouvel essor de la mode dématérialisée ? Le moteur de recherche Lyst s’est penché sur le sujet.

Un marché Digi-Sapiens friendly.

Pour établir cette étude, Lyst a combiné sa data propriétaire à l’analyse de The Fabricant, maison de mode numérique dont la robe « The Iridescent » s’est écoulée à 9.500 dollars en mai 2019, faisant de cette pièce « le premier vêtement de haute couture numérique sur la blockchain ».

À l’heure où fleurissent les initiatives de marques – à l’instar du très remarqué AfterWorld de Balenciaga – et les profils d’influence en Computer Generated Images – Lil Miquela en tête -, qui sont vraiment les acheteurs de ce nouvel écosystème ? Selon l’étude, le coeur de cible serait avant tout composé de « Digi-Sapiens », comprendre les consommateurs issus de la GenZ et de la plus jeune tranche d’âge des Millenials. Né avec le digital, ce public compte pour « environ 3,5 milliards d’individus dans le monde, avec plus de 55% du pouvoir d’achat total » indique Michaela Larosse, Responsable du contenu et de la stratégie chez The Fabricant.

Les biens virtuels, une illustration concrète de nouveaux schémas de valeurs.

gucci nft
Les sneakers virtuelles de Gucci.
©Gucci

Selon le rapport, les notions de personnalisation, d’expression, de diversité et d’inclusivité s’inscriraient au centre de la Digital Fashion. Affranchi des notions de stocks ou de tailles, ce nouvel accès à la mode ferait également directement écho aux valeurs durables chères aux jeunes générations de consommateurs. « En raison du caractère non-physique de la mode numérique, il n’y a pas de fabrication, pas d’emballage, pas de véhicules de livraison ou de gaspillage de ressources naturelles» analyse Michaela Larosse.

« SCREENWEAR BECOMES THE NEW STREETWEAR »

À ces motivations culturelles s’ajoute également un critère d’ordre économique. À l’heure où la crise sanitaire a bouleversé l’équilibre financier des marchés, la Digital Fashion s’inscrit à la fois comme une source d’opportunités pour les maisons et comme une nouvelle forme d’investissement pour les consommateurs. Une approche boostée par le développement de vêtements et d’accessoires sous forme de NFT – Non-Fungible Token – comme autant de sources de capitalisation. Plus qu’une économie parallèle, une économie complémentaire, favorisée par l’extra-porosité du monde physique et numérique.

Le Digital Fashion Report de Lyst est accessible ici.

Crédit à la Une : ©Lyst.

Journal du luxe





marche du luxe d occasion



livre blanc luxe


newsletter luxe



Découvrez nos contenus exclusifs: livres blancs, magazines papier… en cliquant ici


Choix de consentement - Cookies