Alexis Mabille

Interview

Fashion Week : 3 questions à Alexis Mabille.

Publié le par

À l'occasion de la Fashion Week Haute Couture, le Journal du Luxe s'est entretenu avec le créateur de la maison éponyme Alexis Mabille.

Journal du Luxe

Quelles sont vos inspirations derrière cette collection Haute Couture Automne-Hiver 2021/2022 ?

Alexis Mabille

La femme fleur. Cette idée d’une femme qui éclot, rééclot, comme une nouvelle floraison de printemps, même si la collection est destinée à l’hiver. J’avais envie de faire ce parallèle de choses spectaculaires, d'immiscer la femme dans cette thématique. Je me suis aussi inspiré d’un livre du XIXème siècle intitulé "Les femmes fleurs" d’un illustrateur réalisant des gravures de modèles habillés et transformés en fleurs. Cela s'exprime notamment dans les jupes/robes capes de cette nouvelle saison, conçues telles de grandes corolles de fleurs où le corps intègre le volume, et dont les couleurs rappellent la glycine, l’amaryllis ou encore la rose.

Journal du Luxe

Comment a évolué la demande de Haute Couture pendant la crise sanitaire ?

Alexis Mabille

La demande n’a pas énormément changé pour la couture, elle a seulement ralenti. Beaucoup de clientes achètent en amont, sans avoir spécifiquement d'évènements, afin de bloquer les modèles : dans de nombreux pays, attendre trop longtemps est un risque de voir la tenue achetée par quelqu'un d'autre, voire par une connaissance. Or, nous ne vendons pas deux fois la même pièce dans un pays. Concernant la demande, elle provient majoritairement des pays du Golfe avec les familles royales, mais aussi des États-Unis, plutôt en Californie, et de l’Asie, au sein de territoires comme Singapour ou la Malaisie. Les clientes françaises sont quant à elles plus adeptes du prêt-à-porter de luxe.

Journal du Luxe

Vous venez de réaliser le design du restaurant La Maison de la Truffe. Avez-vous d’autres projets de décoration ?

Alexis Mabille

J’avais déjà travaillé sur des restaurants, des appartements et effectué une collaboration avec Jacob Delafon pour une salle de bain en marbre. C’est une deuxième part de mon business qui n’est pas liée à ma maison de mode, seulement à moi. Avec la demande, j’ai monté un bureau de décoration, BeauBow. D’autres projets vont sortir, pour l’instant confidentiels, dont un dans les jours à venir, un en septembre/octobre et un en janvier prochain.

Alexis Mabille

Interview

©Alexis Mabille

Interview - Mode

Newsletter

L’essentiel de l’actu luxe

Un condensé 100% luxe, à découvrir chaque mardi dans votre boîte mail. Vous allez adorer nous lire !