Actualités Joaillerie & Horlogerie

LVMH / Tiffany : une alliance incertaine ?

lvmh logo

Coup de chaleur entre les deux entités. Face à la fragilité du marché du luxe aux Etats-Unis, l’acquisition de la maison de joaillerie américaine par le géant français fait l’objet de discussions.

Des perspectives incertaines.

Selon des informations révélées par WWD, le conseil d’administration de LVMH se serait réuni en début de semaine afin d’échanger sur la situation du secteur du luxe aux USA et ses perspectives pour les mois à venir. Si peu de détails ont, pour l’heure, fuité, les incertitudes du marché et les fluctuations boursières relatives à la crise du Covid-19 – mais également les manifestations liées à la mort de George Floyd lors de son interpellation par la police, à Minneapolis – pourraient bien changer la donne. « Même si aucune décision définitive n’a été actée lors de la réunion de mardi, des participants ont envoyé un message clair : cette acquisition devrait être reconsidérée », souligne le média américain.

Face aux rumeurs, LVMH s’est exprimé par voie de presse ce jeudi 4 juin. « Le Conseil d’administration de LVMH Moët Hennessy Louis Vuitton, s’est réuni le mardi 2 juin 2020 et a notamment porté son attention sur l’évolution de la pandémie et son impact potentiel sur les résultats et les perspectives de la société Tiffany au regard de l’accord qui lie les deux groupes » indique laconiquement le communiqué.



Fin novembre, le groupe de Bernard Arnault annonçait le rachat de la marque Tiffany & Co dans le cadre d’une opération estimée à quelques 14,7 milliards d’euros. Face à la situation actuelle, LVMH pourrait ainsi réviser son offre, notamment en négociant de nouvelles conditions financières.

Ce n’est pas la première fois que l’acquisition de Tiffany par LVMH fait l’objet de rumeurs à l’heure où l’industrie du luxe pourrait enregistrer une baisse de -20 à -35% à l’issue de l’année 2020. En mars dernier, le groupe avait notamment démenti les échos selon lesquels il prévoyait d’intervenir en bourse afin d’acheter des actions Tiffany en vue d’ajuster – à la baisse – le montant de la transaction. Une information à nouveau démentie par le groupe dans le communiqué paru ce jour.

Journal du luxe





marche du luxe d occasion



livre blanc luxe


newsletter luxe



Découvrez nos contenus exclusifs: livres blancs, magazines papier… en cliquant ici