Joaillerie & Horlogerie

Une montre en fromage pour protester contre la réforme Swiss Made

h moser

H.Moser vient de dévoiler une montre en fromage vendue à 1 million de francs suisses. Objectif : protester contre la récente réforme appliquée à la législation du label « Swiss Made ».

La montre en fromage de H.Moser

Cette information peut paraître insolite et curieuse mais elle est, au contraire, très sérieuse. L’horloger suisse H.Moser a imaginé une montre en fromage pour manifester son mécontentement au sujet du changement de législation du label « Swiss Made ».

h moser swiss made
h-moser.com

Pour rappel, depuis le 1er janvier 2017, 60% au minimum du bien doit être fabriqué en Suisse pour espérer obtenir le label « Swiss Made ».

Une réforme qui n’enchante pas H.Moser, ainsi qu’une grande partie des horlogers suisses. La petite marque indépendante a donc décidé de montrer son mécontentement en créant une montre en fromage. Une réponse ironique à ce changement de législation.


Publicité


H.Moser a orné son garde-temps de fromage véritable en référence à cette « ressource naturelle 100% suisse », a-t-elle déclaré dans un communiqué. Le boîtier est par ailleurs fabriqué à partir d’un Vacherin Mont d’Or médaille d’or.

Le bracelet est conçu en peau de vache suisse. Le cadran de cette montre en fromage rappelle quant à lui le drapeau de la Suisse. Une montre made in Suisse donc, mais à la façon de H.Moser.

Le label « Swiss Made » décrié

Si cette création ironique de H.Moser a aussi été lancée pour faire le buzz, elle illustre bien la complexité du label « Swiss Made ».

En effet, l’appellation « Swiss Made » peut aujourd’hui induire les consommateurs en erreur.

Ces derniers peuvent penser que les montres dites « fabriquées en suisse » proposent des garde-temps dont l’ensemble des pièces seraient fabriquées au pays des helvètes…

swiss made fromage montre
h-moser.com

Pourtant, avant 2017, 50% des composants d’une montre devaient être fabriqués en Suisse. Ce qui signifie que la moitié des autres pièces des garde-temps pouvaient potentiellement être conçue à l’étranger, notamment en Asie.

En 2016, le mystérieux groupe Goldgena Project s’était élevé face au label officiel. Pour ce faire, il avait sollicité les consommateurs pour un financement participatif qui permettrait le lancement d’une marque 100% suisse et 100% transparente.

S’en est suivi la naissance de la marque code 41, en référence au code du pays de la Suisse. Goldgena Project souhaite se démarquer en communiquant régulièrement sur ses modes de fabrication en toute transparence.

Quoi qu’il en soit, il est certain que le changement de législation impactera les couts de revient des montres suisses. Le prix de vente sera-t-il revu à la hausse pour le client final ?

Recherches d'internautes:

  • montre suisse
  • montre suisse homme
  • regalia montre la suisse
Romain


conference luxe paris


newsletter luxe

emploi luxe

Send this to a friend