Actualités Joaillerie & Horlogerie

Covid-19 : Patek Philippe passe au retail online.

Patek Philippe montre de luxe

Face à la situation actuelle, la maison d’horlogerie suisse ajuste temporairement sa stratégie de vente.

« Une décision exceptionnelle ».

C’est une petite révolution. Dans un contexte sanitaire, social et économique fragilisé par l’épidémie de coronavirus, la manufacture Patek Philippe vient d’autoriser la commercialisation en ligne de ses modèles.

Patek Philippe

« Durant cette période extrêmement difficile, nous avons pris la décision exceptionnelle d’autoriser nos revendeurs agréés à vendre en ligne les modèles Patek Philippe dont ils disposent en stock alors même que leurs boutiques sont fermées » a annoncé la Direction de la marque au site spécialisé Professional Watches. « Cette mesure s’applique de façon temporaire afin de soutenir les revendeurs agréés qui ont dû fermer leurs portes à cause du Covid-19 » a t il été précisé. Il y a quelques jours, la maison avait elle-même fait part de la fermeture de ses ateliers pour lutter contre la propagation du virus.

C’est la première fois que Patek Philippe s’ouvre à la vente online, la maison genevoise se disposant pas, par ailleurs, d’un e-shop à son nom. Les ventes de la manufacture, fondée en 1839, se concentrent en effet traditionnellement au sein de son réseau en brick-and-mortar ainsi qu’à travers des demandes spéciales opérées en privé. Cet épisode pandémique permettra t-il à la griffe – dont l’un des garde-temps a atteint une somme record sur le marché des montres de luxe de seconde main via eBay – de développer de nouvelles ambitions digitales ?

L’année dernière, Patek Philippe, marque indépendante aurait représenté 6,1% de part de marché des montres suisses derrière le groupe Swatch (27,5%), Rolex (24,8%), Richemont (18,6%) et LVMH (7,8%) selon la dernière étude Morgan Stanley et LuxeConsult.

Journal du luxe





marche du luxe d occasion



livre blanc luxe


newsletter luxe



Découvrez nos contenus exclusifs: livres blancs, magazines papier… en cliquant ici