Actualités Business

Cosmetic 360 : retour sur le Hackathon LVMH

hackaton lvmh 2018

Pour la deuxième année consécutive, LVMH – avec le concours de Dassault Systèmes et de I3DP – a organisé ce 18 octobre son Hackathon dédié à l’innovation dans le secteur de la Beauté. Lancé dans le cadre du salon international Cosmetic 360, il a invité les participants à réfléchir autour des notions de durabilité et de personnalisation grâce à l’impression en trois dimensions.

LVMH : Inspired by nature, Designed by human

Etudiants et professionnels issus du monde du commerce, du packaging, de l’ingénierie ou encore du design (…) ont ainsi constitué huit équipes, chacune devant oeuvrer sur un projet mêlant environnement, expérience et technologie. Durant toute la durée du Hackathon, les groupes ont reçu l’accompagnement de professionnels ainsi qu’un accès à des webinars de formation à la modélisation 3D. Ils ont ensuite pu se confronter au logiciel 3D Expérience et à une imprimante haute définition pour donner vie à l’un des éléments constitutif de leur projet.

Au terme de ces quatre journées de travail, les équipes ont restitué leurs initiatives en public devant un jury de professionnels composés notamment de professionnels issus des Maisons Dior, Guerlain, Kenzo Parfums, Sephora…

4 minutes par pitch – pas une de plus ! Les voix tremblent un peu, les mots s’emmêlent parfois, le stress est palpable mais les idées se succèdent. Une palette biodégradable permettant de clipper des capsules de fards, un bar à crèmes sur-mesure, des bijoux parfumés, un parfum capable de se moduler dans le temps à l’image d’un bon vin…  Si certaines des initiatives demeurent un peu abstraites, l’implication des parties-prenantes est, quant à elle, bien réelle.

Les mentors de la Beautytech

Dans l’ombre des candidats se tiennent ceux qui les ont accompagnés tout le long de cette expérience : les 15 mentors professionnels désignés par l’organisation.

Parmi eux, Chloé Cibulka, Responsable Environnement chez LVMH, nous explique saluer la démarche :  » Participer à un Hackathon est un exercice difficile où il faut à la fois tenir sur le fond et sur la forme. J’ai été au contact des équipes durant le process, je les ai vu travailler sur le brief et mon rôle a souvent été de re-donner du sens à celui-ci. Il me semblait essentiel que les participants ne tombent pas dans le greenwashing en se cachant derrière de simples terminologies marketing : je tenais à ce qu’ils inscrivent leurs réflexions dans un réel engagement, dans la lignée de ce que LVMH réalise avec le programme LIFE. Au final, je pense que la plupart d’entre eux ont réalisé à quel point il pouvait être difficile de faire matcher les exigences environnementales et celles du Luxe ! »

June, Lauréat du Hackathon LVMH 2018

Elu à la quasi unanimité, c’est le projet JUNE qui a su séduire le jury, une initiative portée par trois entrepreneuses (Laure de Lacaze, Marie Claire Kanaan et Camille Pereira), déjà à l’origine de la marque Les Petites Essentielles. Accompagnées du concepteur 3D Christophe NGuyen et de la spécialiste en soins bio Maya Goldenberg – tous deux rencontrés sur l’événement -, elles ont proposé un concept de mélanges d’huiles essentielles et végétales personnalisées, présenté ici sur une version plus haut de gamme que leur business model actuel. Incubées au sein de plusieurs structures – et notamment auprès de L’Occitane – elles ont rejoint le Hackathon « pour se confronter au regard des professionnels« . Patricia Tranvouëz, Directrice Générale de Kenzo Parfums, a notamment salué « la correspondance de la proposition face aux attentes du marché, la qualité du mix packaging/produit/expérience et le professionnalisme du speech de restitution ». La palette biodégradable LEGACY a quant à elle reçu le coup de coeur du Jury.

Crédit à la Une : Nora Houguenade

Mathilde





festival luxeee



livre blanc luxe


newsletter luxe



Découvrez nos contenus exclusifs: livres blancs, magazines papier… en cliquant ici




Send this to a friend