Actualités Business Interviews

L’évidence automobile.

dominique cuvillier

Le Club des Chroniqueurs du Journal du Luxe présente en exclusivité la nouvelle chronique de Dominique Cuvillier, captologue et consultant en prospective et stratégie marketing, avec trois secteurs de prédilection : la mode, le luxe et l’optique-lunetterie.

Automobile luxe

Un moment de gloire automobile ?

Si le déconfinement s’amorce au fil des semaines dans tous les pays, libérant les populations et l’économie au bord de l’implosion, la distanciation sociale ne va pas disparaître pour éviter une contamination larvée trop brutale au risque d’encombrer à nouveau les hôpitaux. Conséquence, les transports en commun, quasiment à l’arrêt, devront se réinventer et changer de configuration au moins jusqu’en 2021 ou 2022, avec une offre drastiquement réduite tant que traitements et vaccins n’auront pas été largement diffusés. La mobilité post Covid-19 devra alors retrouver les chemins de l’individualité avec les scooters, motos, vélos, trottinettes, monocycles et autres gyropodes… sans oublier les automobiles !

Les édiles, qui s’acharnent à empêcher les voitures de circuler, devront mettre un frein à leur élan, au nom de la pression sanitaire. Les transports en commun ont, à moyen terme, du plomb dans l’aile, quand les transports personnels vont connaître une nouvelle poussée de fièvre.



C’est une bonne nouvelle pour les constructeurs automobiles plutôt moroses ces derniers temps, s’ils savent prendre le train en marche (si je puis dire…) en accélérant sur les moteurs électriques ou à hydrogène, et en proposant des concepts automobiles qui déclenchent/stimulent le plaisir de conduire qui ne doit pas être une honte cachée, mais un geste salutaire pour la communauté.

Le futur luxe automobile, encore en concept

DS, la marque premium du groupe PSA, a présenté il y a quelques temps une ébauche très prospective du renouveau automobile avec un concept car baptisé DS ASL. Késako ?

Cet acronyme se traduit par A comme Aero, S comme Sport et L comme Lounge. Nous sommes d’accord, ce n’est pas très explicite ni forcément très sexy, mais DS entend familiariser son concept comme l’est le SUV — Sport Utility Vehicule —, qui séduit les conducteurs du monde entier, au grand dam des écologistes qui mangent leur chapeau en chanvre.

L’idée de cette ASL est d’associer l’aérodynamique d’une fusée, la performance d’un TGV et le confort d’un salon 1ère classe d’une compagnie aérienne. Ce véhicule dévoile une carrosserie aux lignes abruptes au premier chef, mais sensible au second regard, qui n’est pas sans rappeler la silhouette de la SM de Citroën, une des plus belles lignes du monde automobile avec la DS, « the famous car ». Un physique extérieur vraiment stylé qui me réconcilie avec la marque, tant ma déception a été grande en découvrant la DS7 et DS3 Crossback dont la robe lourde et sans caractère de SUV transpire la banalité. Quant à leur intérieur, il affiche une surenchère de détails maniérés d’une marque premium qui veut se la jouer « luxe ».

Avec la DS ASL, l’habitacle respire la sérénité, le tableau de bord se dépouille à l’extrême, les commodos sont intuitifs, les couleurs caressent l’âme, les matériaux câlinent les sens (satin de coton et marqueterie de paille !), les éclairages flattent le teint… : faire simple et suggérer l’évidence, tel est le motto des concepteurs. Une évidence qui rassure et protège comme un cocon sur roues, un hygiaphone sécurisant pour aller d’un point à un autre.

Cette DS ASL est une limousine concept car haut de gamme qui ne verra sans doute pas le jour, mais elle est une initiatrice bien née. Les constructeurs pourraient s’inspirer de cette étude fourmillante, non pas pour l’imiter, mais pour configurer les véhicules « d’après » : maîtrisés en terme de volume d’occupation du sol, affutés comme une flèche, dotés de technologies utilitaires qui vont à l’essentiel (aller de l’avant et reculer), et d’un habitacle hermétique comme une salle blanche, un confinement sur roues, pour être à bonne distance les uns des autres : le luxe ultime dans un temps suspendu par un virus…

Crédits visuels : ©DS

Journal du luxe





marche du luxe d occasion



livre blanc luxe


newsletter luxe



Découvrez nos contenus exclusifs: livres blancs, magazines papier… en cliquant ici