Voyages & Hôtels

Le street art à l’honneur à Courchevel jusqu’au 17 avril

art au sommet 2017

Le street art s’invite sur les pistes de ski de Courchevel. Jusqu’au 17 avril 2017, l’exposition L’Art au Sommet met à l’honneur les œuvres des artistes de street art les plus prestigieux du monde.

L’exposition L’Art au Sommet à Courchevel jusqu’au 17 avril

Les dirigeants de la station de ski de Courchevel remettent les couverts en 2017. Les pistes de ski accueillent pour la huitième année l’exposition L’Art au Sommet jusqu’au 17 avril.

art au sommet 2017
courchevel.com

Les œuvres de différents artistes du monde entier permettront aux touristes de skier tout en admirant ces créations d’exception dans l’univers du street art.

À lire aussi ► Un hôtel Barrière ouvre ses portes à Courchevel

Chacune de ces œuvres ont été réalisées par des passionnés du street art et des graffeurs internationaux. La station Courchevel a souhaité collaborer avec les Galeries Bartoux pour installer quelques-unes de ces créations uniques le long des pistes de ski, ainsi qu’en centre-ville.


Publicité


expo courchevel 2017
courchevel.com

Les skieurs peuvent également admirer le design des télécabines spécialement relookées pour l’occasion.

Les artistes les plus reconnus du street art exposent leurs créations à Courchevel

Pour réaliser l’exposition L’Art au Sommet, Les Galeries Bartoux ont sélectionné les œuvres les plus remarquables dans le domaine du street art en 2017.

art au sommet courchevel

On retrouve par exemple les bulldogs Doggy John de 2,40 mètres de hauteur sur le sommet des Chenus, ou encore les trois pandas BA le panda au sommet de la Saluire. Des pandas tous aussi grands que les créations de Doggy John et imaginés par Julien Marinetti. La passerelle de la Croisette présente quant à elle une fratrie de pingouins.

 loup en glace courchevel
courchevel.com

Pour sélectionner les œuvres, Robert Bartoux a choisi des artistes historiques du mouvement du graff. Parmi eux, on peut citer JonOne, Cope 2, Seen ou encore des artistes prometteurs à l’instar de MadC et Gully.

L’occasion de comparer le style des œuvres des pionniers du street art des années 80 à 90 avec celui des jeunes artistes contemporains.

Romain



newsletter luxe

emploi luxe

Send this to a friend