Business

Les hommes clefs de SMCP investissent dans les jeunes pousses

holding investissement

« Experienced Capital » se présente comme une holding d’investissement aidant de jeunes entreprises à faire leur place sur le marché des produits de qualité. Des experts et des ressources financières sont mis à disposition des nouvelles sociétés accompagnées afin de les mener vers les sommets.

Trois associés expérimentés créent un fonds d’investissement

C’est en janvier 2016 que Frédéric Biousse, ancien dirigeant à succès de Comptoir des Cotonniers et de Sandro Maje, décide de fonder cette holding d’investissement. Pour ce faire il s’accompagne d’Elie Kouby, son associé de toujours et d’Emmanuel Pradère, ancien directeur financier de SMCP.

Ces trois entrepreneurs dans l’âme fondent donc ensemble Experienced Capital. Une société ayant pour objectif principal d’accompagner les jeunes pousses du luxe à intégrer la cour des grands.

holding biousse
Emmanuel Pradère, Frédéric Biousse, Elie Kouby / lefigaro.fr

Aider de « petites » entreprises à obtenir des fonds

La société menée par Frédéric Biousse cible principalement les entreprises du luxe dit « abordable ». Celles-ci doivent viser à exceller dans les secteurs de la mode, des cosmétiques, de l’alimentation ou des voyages. « Les nouvelles générations sont de plus en plus entreprenantes. Aujourd’hui, beaucoup de jeunes entre 25 et 35 ans souhaitent créer leur propre société. Nous sommes là pour leur faire partager nos expériences » affirme Frédéric Biousse.


Publicité


Une entreprise générant entre 2 et 20 millions de chiffre d’affaires n’est pas à même d’intéresser les fonds. Le fonds d’investissement propose d’y remédier en réunissant des participations financières. « Experienced Capital » a d’ores et déjà obtenu les soutiens de Michaël Benabou, co-créateur de Vente-privée.com, Léopold Meyer, directeur général de Florac ou encore du groupe privé luxembourgeois Artal.

40 millions d’euros pour aider les firmes

L’investissement de ces trois entrepreneurs a permis de récolter 40 millions d’euros. Un montant qui pourrait à termes se porter à 80 millions d’euros.
« Pour que nous entrions au capital, il faut un produit qualitatif, un positionnement clair, et un bon niveau de prix, précise Frédéric Biousse. Avoir une expérience retail réussie, avec plusieurs points de vente ou un site internet est aussi incontournable, ainsi qu’un manager avec la tête sur les épaules  » ajoute-t-il.

balibaris paris victor hugo
Boutique Balibaris, avenue Victor Hugo, Paris | balibaris.com

Un premier investissement dans Balibaris

Pour commencer, « Experienced Capital » a investi en premier lieu dans Balibaris, une boutique de prêt-à-porter pour hommes. Lancée par le jeune Paul Szczerba, tout juste sorti de HEC, la petite entreprise se montre précoce et à fort potentiel. Elle compte aujourd’hui 8 boutiques à Paris, Toulouse et Bordeaux et enregistre une croissance à deux chiffres.

balibaris holding
balibaris.com

Pour se démarquer, le fondateur de 29 ans compte sur « le classicisme et l’air du temps, avec un bon rapport qualité-prix, et de jolies coupes ». Une ambition qui a d’entrée de jeu séduit Frédéric Biousse, client de la jeune marque dès son apparition sur le marché. Pour pousser Balibaris vers le haut, le nouveau fonds d’investissement compte employer les grands moyens en mettant des spécialistes de la production, du retail ou des CRM à disposition de la société.

Romain


conference luxe paris




Send this to a friend