Kering se sépare d’une partie de Puma.

Publié le par Journal du Luxe

Le groupe de luxe de François-Henri Pinault cède 5,9% du capital de la marque de sportswear.

Un recentrage sur le luxe.

Kering s’éloigne peu à peu de la marque Puma, acquise par le groupe en 2007. En 2018, l’entreprise vendait déjà 70% de ses titres Puma à ses actionnaires pour ne détenir, à la fin de la transaction, qu’environ 16% du capital de l’équipementier sportif. Un investissement descendu par la suite à 10%, jusqu’à aujourd’hui.

cession puma kering

Le groupe de luxe annonce en effet la cession de 5,9% du capital de Puma, ramenant sa participation à 4%. Pour un prix de 90,3 euros, les 8,9 millions d’actions placées auprès des investisseurs devraient rapporter quelques 805 millions d’euros à Kering, des fonds qui seront affectés « aux besoins généraux » du groupe afin de renforcer « encore davantage sa structure financière ».

Si Kering ne s’est pas encore exprimé sur le sujet, les rumeurs d’une nouvelle acquisition d’entreprise de luxe se propagent. Dernier investissement en date : le site de seconde main de luxe Vestiaire Collective, dont le groupe est devenu actionnaire en mars dernier à hauteur de 5%.

Business

Newsletter

L’essentiel de l’actu luxe

Un condensé 100% luxe, à découvrir chaque mardi dans votre boîte mail. Vous allez adorer nous lire !