Actualités Business Interviews

Les Jardins de Gally : pour un Luxe végétal et durable

Jardins de Gally Pierre Darmet

Créées en 1746, Les Fermes de Gally constituent aujourd’hui l’une des plus anciennes entreprises d’agriculteurs et de jardiniers en France. Si la société initie plusieurs expériences en faveur du grand public – fermes pédagogiques, cueillettes, magasins… – 80% de ses activités sont dédiées à la conception, à la réalisation et à l’entretien de lieux de nature à destination des professionnels, notamment par le biais de l’entité Les Jardins de Gally, mais aussi de son agence conseil, Le Bureau d’Etudes de Gally. Partenaire privilégié des Maisons pour le design végétal de leurs espaces et de leurs événements, la société contribue également de façon active à l’évolution des codes du Luxe en matière d’aménagement vert et de durabilité. Le point avec Pierre Darmet, Directeur Marketing et Développement commercial.

Gally aménagement végétal
© Gally

Journal du Luxe (JDL) : Quelle place occupe aujourd’hui le végétal dans le retail ?

Pierre Darmet (P.D) : Petit à petit, une prise de conscience s’opère quant à l’interaction sensorielle que seule une expérience de nature sait créer. La force de cet apport est scientifiquement prouvée ! Les entreprises sont de plus en plus nombreuses à intégrer le vivant à leur stratégie retail avec le défi d’y associer des promesses responsables… et de les faire vivre dans le temps.



JDL : Justement, où placer le curseur de la durabilité dans les projets auxquels les Jardins de Gally sont associés ?

P.D : Le végétal est une force vivante : les indicateurs de performance peuvent sembler moins cartésiens que ceux, par exemple, de l’énergie et pourtant, ils existent. Mais avant même de mesurer cet impact, il est essentiel de repenser les usages à la source. Les toutes récentes déclarations des experts mondiaux pour la biodiversité rappellent l’urgence d’agir. A notre échelle, nous favorisons des jardins vivants et comestibles et avons notamment co-fondé l’association Conseil international biodiversité et immobilier, qui a créé les labels BiodiverCity.

Pour animer les lieux de vente, nous proposons des actions très concrètes comme par exemple une offre de créations florales uniquement composées de fleurs locales avec notre atelier floral, Manière & Descamps. Il faut savoir qu’entre mars et fin octobre, il est tout à fait possible de réaliser des compositions et des bouquets avec des fleurs françaises sourcées à moins de 150km de Paris ! Par ailleurs, nous produisons dans notre Ferme horticole, située à 20 km de Paris, l’intégralité des lierres et géraniums qui ornent les façades des palaces parisiens. Un cas unique pour une entreprise de services. Il s’agit là d’un engagement différenciant pour nos clients notamment auprès des Millennials, particulièrement sensibles à ces valeurs.

Fermes de Gally innovation Luxe
© Gally

JDL : Cette approche responsable est-elle réellement compatible avec les contraintes du Luxe ?

P.D : Nous comptons de nombreuses Maisons et palaces parmi notre clientèle et les standards, en France comme à l’international, sont forcément extrêmement élevés. Beaucoup d’établissements souffrent ainsi de contradictions entre un cahier des charges très strict en matière de graphisme floral et les impératifs de durée de vie des végétaux. Résultat : les compositions de fleurs coupées, parfois venues de très loin, doivent être changées plusieurs fois par semaine pour rester conformes au standing.

La grande spécialité de notre entreprise demeure le paysage. A l’intérieur tout d’abord, en faisant appel à nos services pour mettre en place et entretenir des plantes en pot, qui opèrent d’ailleurs un véritable retour en force grâce à l’aspect très graphique de feuilles comme celles du Kentia, du Ficus lyrata ou du Monstera, une Maison s’inscrit dans la durée. A l’extérieur, les jardins d’exception deviennent plus vivants, avec l’emploi de plantes vivaces et le retour d’arbustes caduques, autrement dit qui perdent leurs feuilles en hiver. En matière de fleurs coupées, il est également possible d’adopter des alternatives aux importations très lointaines, en adaptant son calendrier floral aux saisons, en remplaçant les fleurs par des branchages, en privilégiant les bouquets de fleurs séchées. La fugacité du végétal peut également être utilisée pour créer un momentum dans le retail, c’est à dire en présentant une composition florale en boutique uniquement en début de semaine. Et, de façon plus générale, le temps est venu de réviser certains standards à l’international : un design floral ou végétal local, et donc différent selon les points de vente, ne contribue-t-il pas à créer une expérience unique ?

Fermes de Gally Luxe
© Gally

JDL : Comment se traduit cette durabilité en interne ?

P.D : Nous travaillons beaucoup sur la circularité : les plantes qui reviennent chez nous sont remises en culture ou servent à la fabrication de compost, pour nourrir les jardins et la cueillette de Gally. Notre pôle Recherche et Développement collabore également avec une start-up sur la remise en culture d’orchidées fanées. Nous avons aussi développé la collection Sylver®, un procédé d’arbres reconstitués permettant d’imiter des arbres à partir de coproduits de l’exploitation forestière, une belle façon de faire entrer la nature, dans des espaces inaptes à la végétalisation. La contribution écologique de l’objet urbain s’inscrit au cœur de nos préoccupations, tout comme la pédagogie. La discrétion fait partie de nos valeurs mais travailler le vivant c’est aussi savoir valoriser les talents, les métiers qui se cachent derrière la plantation, la croissance, l’entretien, ou encore la récolte. En un mot, tous ces savoir-faire qui arrivent à faire vivre le végétal dans des environnements parfois surprenants.

Le saviez-vous ? Dominique et Xavier Laureau – co-gérants des Fermes de Gally – sont également les co-fondateurs de Jardins-Jardin qui se tiendra aux Tuileries (Paris) du 6 au 9 juin, précédé d’une journée réservée aux professionnels. Dédié au jardinage urbain et au design d’extérieur, l’événement a attiré plus de 26.000 visiteurs en 2018. L’occasion de découvrir « Fraicheur fertile », la dernière création de l’entreprise, conçue par Le Bureau d’Etudes de Gally et réalisée par Les Jardins de Gally – Les Evénements. Tentez votre chance dès à présent pour remporter l’une des 15 invitations mises en jeu !

Article réalisé dans le cadre du Salon du Luxe Paris.

Journal du luxe





marche du luxe d occasion



livre blanc luxe


newsletter luxe



Découvrez nos contenus exclusifs: livres blancs, magazines papier… en cliquant ici