Actualités Voyages & Hôtels

George Clooney appelle au boycott de neuf palaces

Georges Clooney dénonce Brunei

Dans une tribune signée de sa plume et partagée par le site américain Deadline, l’acteur et réalisateurGeorge Clooney lance un appel au boycott envers plusieurs palaces à travers le monde.

Le Plaza Athénée, Le Meurice…

Neufs hôtels de prestige sont dans le collimateur de George Clooney : The Dorchester et le 45 Park Lane de Londres ; le Coworth Park à Ascot ; le Bel-Air et le Beverly-Hills Hotel de Los Angeles ; l’Hotel Eden à Rome ; et l’Hotel Principe di Savoia à Milan. Sur la place parisienne, Le Meurice et le Plaza Athénée sont directement visés.

Leur dénominateur commun ? Tous sont soutenus financièrement par le Sultanat de Brunei, par le biais de L’Agence d’investissement de Brunei. Or, si cet état est l’un des plus riches au monde, il est également une monarchie conservatrice qui s’apprête, dès ce mercredi 3 avril, à renforcer la loi islamique sur son territoire. En menant une application stricte de la Charia, le Sultanat de Brunei envisage ainsi de pratiquer l’amputation d’une main ou d’un pied pour un délit de vol, ainsi que la peine de mort en cas d’adultère ou d’homosexualité.


Nouveau livre blanc


Fervent soutien de la démocratie et très engagé en faveur du respect des Droits de l’Homme, George Clooney insiste sur le fait que « chaque fois que nous séjournons ou organisons une réunion ou dînons dans l’un de ces neufs hôtels, nous mettons de l’argent directement dans la poche d’hommes qui choisissent de lapider et de fouetter à mort leurs concitoyens homosexuels ou accusés d’adultère ». La star hollywoodienne effectue également son mea culpa en confiant avoir récemment fréquenté certains de ces établissements, n’ayant « pas fait ses devoirs » et ne sachant alors pas qui les possédait.

Profitant de l’occasion pour éviter tout amalgame avec le personnel de ces palaces – dont il salue le travail -, il concède le fait que la simple pression morale ne suffira pas à faire reculer la décision prise par le Sultanat de Brunei. Il compte alors, par cet appel au boycott, impacter financièrement l’état en pointant du doigt « les banques, les organismes de financement et les institutions » qui soutiennent ces établissements.

Il y a quelques années, les hôtels Beverly Hills et Bel-Air de Los Angeles avaient déjà fait l’objet d’un boycott visant à dénoncer le traitement des citoyens gays du Sultanat.

George Clooney a d’ores et déjà reçu le soutien de différentes personnalités, parmi lesquelles le chanteur britannique Elton John. Pour l’heure, les principaux concernés n’ont quant à eux pas encore communiqué sur le sujet.

Journal du luxe





marche du luxe d occasion



livre blanc luxe


newsletter luxe



Découvrez nos contenus exclusifs: livres blancs, magazines papier… en cliquant ici