Business

La Beauty French Tech digitalise l’industrie cosmétique

frecnh tech cosmétique

La Beauty French Tech, tel est le nom du plan qui vise à propulser l’industrie cosmétique française sur le web. Un plan structuré dans le cadre de la campagne de candidature au label French Tech.

Développer la beauté au numérique en France

Le pôle compétitivité Cosmetic Valley et Chartres métropole se sont associés pour lancer la Beauty French Tech. Derrière cette appellation se trouve un réseau national d’innovation spécialisé.

beauty french tech
usinenouvelle.com

Chartres métropole espère ainsi se voir attribuer le label Métropole French Tech, qui viendrait dynamiser l’attractivité du territoire et favoriser le lancement de startup.

Pour ce faire, les deux entités proposent d’allier le secteur de la beauté française aux opportunités du développement numérique.


Publicité


De son côté, La Cosmetic Valley a pour mission principale de coordonner et de structurer la filière beauté-cosmétique française.

Le pôle de compétitivité Cosmetic Valley fédère 850 entreprises comprenant une quinzaine de grands groupes et 80% de PME. Il est présidé par le secrétaire général de LVMH Marc-Antoine Jamet.

 

La Beauty French Tech pour une beauté connectée

Si la France reste leader dans le secteur de l’industrie cosmétique, elle doit toutefois faire face à une concurrence grandissante. Pour rester dans la course, la Beauty French Tech propose un programme élaboré en trois points.

image produit de beauté

Premièrement, le big data cosmetic visera à recueillir et analyser des données en grande quantité et ce, afin de mieux appréhender et personnaliser la relation-client. Les données, une fois récoltées, permettront de viser des cibles de façon plus précise et de satisfaire davantage la demande des potentiels clients.

Deuxièmement, la Cosmetic Valley prévoit de mettre en place une french beauty platform. Celle-ci permettra à termes aux PME françaises de vendre davantage de leurs produits à l’international par le biais d’Internet.

produit beauté chanel

Enfin, la Beauty French Tech vise à accompagner les startup dans leurs projets. Dans ce sens, sera créée la fabrique de la beauté 3.0. Se présentant comme un véritable incubateur de jeunes pousses, la fabrique sera à même de mettre les jeunes entrepreneurs en relation avec une équipe d’experts de l’industrie et d’autres acteurs influents de la Cosmetic Valley.

Reste à savoir si le réseau sera labellisé par la French Tech le 30 juin 2016.

Le saviez-vous ?

L’industrie cosmétique en France représente 1 500 entreprises, 150 000 emplois et 25 milliards d’euros de chiffre d’affaires annuel. Elle constitue le deuxième marché le plus performant à l’export derrière l’aéronautique.

Romain





livre blanc luxe


newsletter luxe

emploi luxe

Send this to a friend