MENU

Le marketing olfactif envahit les magasins de luxe

1 novembre 2016 • Business • Romain

Le marketing olfactif fait son apparition dans les enseignes de luxe. Les marques sont de plus en plus nombreuses à se construire une véritable identité olfactive.

Des odeurs à l’image des marques de luxe

Les Maisons de luxe cherchent à provoquer de nouvelles émotions chez les consommateurs.

Certaines d’entre elles ont d’ores et déjà adopté le marketing olfactif. Le concept ? Diffuser des odeurs agréables au sein des boutiques de luxe afin de favoriser le bien-être des clients.

Une entreprise française s’est spécialisée dans le marketing olfactif. Scentair a su convaincre Zadig & Voltaire, mai aussi Mont Blanc d’intégrer des senteurs à leur image au sein de leurs boutiques.

« Diffuser un parfum adapté à un environnement amplifie le ressenti des clients. Cela semble être un concept simple, et pourtant il s’agit de la façon la plus puissante de créer une expérience unique », stipule Scentair sur son site internet dédié.

nez odeur

scentair.fr

Par cette expérience olfactive, les Maisons de luxe sont en mesure de susciter de nouvelles émotions chez leurs clients. Une odeur particulière leur rappellera des souvenirs d’enfance ou les séduira tout simplement pas son caractère unique.

Le marketing olfactif adopté par les hôtels de luxe

Outre les magasins de mode haut de gamme, les hôtels de luxe ont été dans les premiers à faire usage du marketing olfactif.

L’hôtel 5 étoiles le Dorchester à Londres s’est par exemple créé une véritable identité olfactive. Pour ce faire, l’établissement de luxe a fait appel à la société The Different Company spécialisée dans la Haute Parfumerie.

hotel luxe londres

Hôtel le Dorchester- Londres / dorchestercollection.com

Le Dorchester a ainsi créé un véritable parcours olfactif pour ses clients. Des senteurs différentes sont diffusées dans chacune des pièces de l’hôtel haut de gamme.

La stratégie de marketing olfactif est le fruit des résultats de plusieurs études. Le professeur canadien Alain Astous avait établi que l’odeur présente dans un magasin était le quatrième critère susceptible de retenir ou non les consommateurs dans un magasin.

Recherches d'internautes:

  • le marketing olfactif envahit les magasins de luxe
  • marketing olfactif

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !




Le Jobboard du luxe:

emploi luxe

Évènements à ne pas manquer:




Votre magazine papier Luxeee:

« »

Envoyer à un ami