Actualités Business Interviews

[ PODCAST Entreprendre dans la Mode ] Rencontre avec Amélie Pichard, créatrice

Cette semaine, Adrien Garcia du podcast Entreprendre dans la Mode rencontre Amélie Pichard. Prolixe, Amélie détient à présent le record de l’épisode le plus long d’Entreprendre dans la mode ! Enthousiaste, la créatrice nous parle sans filtre de son parcours, depuis ses débuts en passant par sa collaboration avec Pamela Anderson et l’ouverture il y a un an de sa boutique rue de Lappe.

Pour écouter l’épisode, c’est par ICI !
Pour suivre Entreprendre dans la Mode, c'est par ICI.

 

En exclusivité pour Le Journal du Luxe, Amélie répond à 3 questions.

Entreprendre dans la mode (EDLM) : Amélie, vous semblez très inspirée par les codes de la pop culture des années 80 et 90s. La Mode, c’était mieux avant ?

Amélie Pichard (AP) : Mon coté nostalgique à envie de dire certainement. On sait qu’avant il y a eu une certaine insouciance, un « fast » de la mode, une exubérance qui fait du bien. Aujourd’hui les filles s’habillent toutes pareil. Mais en même temps j’aime bien notre époque bâtarde. Parce qu’il se passe des choses, on ouvre justement les yeux sur cette mode d’autrefois. On a envie de retourner avant la fast-fashion, et en même temps on a envie de faire quelque chose qui n’a jamais été fait c’est-à-dire de prendre soin de nous et de notre planète.

EDLM : Comment allier humour et Luxe ?

AP : L’autodérision et le second degré c’est le remède à une époque lissée et bien pensante. On adhère à une marque par son âme et, pour ma part, certainement par l’humour.

EDLM : Comment comptez-vous réduire l’impact écologique de votre marque ? 

AP : Ma marque n’a jamais beaucoup produit, donc dire que je fais un effort pour notre planète serait ridicule. Mais ce qui m’intéresse, c est le fonctionnement dans son ensemble. Comment déculpabiliser le fait de faire de la mode ? Avant on aimait critiquer les gens de la mode comme étant superficiels. Maintenant, on les accuse presque de parler et d’avoir du fond… Il faut juste faire appel au bon sens. Déculpabiliser la créativité avant que l’on ne ressemble tous à les clones.

EDLM : Quel est votre Luxe ?

AP : Celui de continuer de suivre mon instinct.

Adrien Garcia





festival luxeee



livre blanc luxe


newsletter luxe



Découvrez nos contenus exclusifs: livres blancs, magazines papier… en cliquant ici




Send this to a friend