MENU
reprise hédiard

[Edit : le repreneur d’Hédiard] Deux plans de cession possibles pour Hédiard

30 mai 2014 • Business • laurence

Edit du 27/06/14 : Le Tribunal de commerce de Paris a rendu hier sa décision concernant le futur de l’épicerie fine : Hédiard sera repris par Do & Co. Bien que sa proposition ait révélé une dimension sociale inférieure à celle de son principal concurrent, le fonds d’investissement Ledunfly, le groupe autrichien a été favorisé de par le montant de son offre, s’élevant à 17 millions d’euros et grâce à son association avec Sergueï Pougatchev, l’ex propriétaire d’Hédiard.

Do & Co sera donc autorisé à licencier 34 salariés dans un délai d’un mois. L’intégration d’un nouvel actionnaire au capital de l’épicerie fine aurait également contribué à convaincre le Tribunal de commerce : « Le plan de continuation sera poursuivi sous la responsabilité opérationnelle d’un nouvel actionnaire coté à la Bourse de Vienne, doté d’une solide et ancienne expérience du métier » , a-t-il expliqué.

 

Edit du 06/06/14 : Le Tribunal de commerce de Paris a retenu deux propositions parmi les nombreuses offres de reprise lui ayant été soumises. Les deux plans de redressement pour l’épicerie fine Hédiard ayant retenu l’attention du tribunal sont celles qui étaient les plus attendues, exposées en détails ci-dessous.

La première proposition sélectionnée est celle du suisse Ledunfly. Le fonds d’investissement a revu son offre à la hausse, sa proposition atteignant désormais 12,5 millions d’euros plus un investissement de 15 millions d’euros sur 3 ans. La firme s’engage toujours à conserver l’ensemble des employés de l’enseigne.

L’autre proposition retenue provient du groupe autrichien Do & Co, suggérant une offre à 17 millions d’euros légèrement plus élevée que sa première proposition. Celle-ci comprend la reprise du passif ainsi que 6 millions d’euros consacrés à la rénovation de la boutique de la place de la Madeleine. Afin de maximiser ses chances, la firme a conclu un accord de dernière minute avec l’actuel propriétaire d’Hédiard, le milliardaire russe Sergueï Pougatchev. Cette alliance aboutirait sur un plan de continuation de l’activité et offrirait à l’homme d’affaires une porte de sortie plus avantageuse financièrement.

Le Tribunal de commerce de Paris rendra sa décision le 26 juin prochain.

 

Edit du 30/05/14 :

La reprise de l’épicerie fine Hédiard, en redressement judiciaire depuis septembre 2013, fera l’objet d’une audience au Tribunal de commerce de Paris le 4 juin prochain. Deux plans de cession sont actuellement envisagés pour préserver l’enseigne française.

 

Une nouvelle adresse Hédiard à Lyon ?

Le fonds d’investissement helvète Ledunfly, détenu par la milliardaire Dona Bertarelli, souhaite acquérir l’épicerie haut de gamme. La firme a présenté une proposition à cet effet, suggérant un investissement d’une valeur de 15 millions d’euros sur une durée de trois ans. La société s’engage également à conserver les 134 salariés œuvrant pour Hédiard.

La dirigeante de Ledunfly a exprimé le souhait de « refaire d’Hédiard l’épicerie de référence » , à l’image de son concurrent Fauchon. Afin de mettre ce projet à exécution, Diane Deblyck, ancienne directrice de la maison entre 2001 et 2003 et spécialisée dans le redressement d’entreprise, reprendrait ses fonctions.

Dona Bertarelli compte également repenser le restaurant de la marque situé place de la Madeleine et envisage d’ouvrir une nouvelle adresse gastronomique dans la ville de Lyon.

 

reprise hédiard

 

Hédiard, une possibilité de rembourser ses dettes

Une deuxième possibilité de reprise de l’épicerie fine a été proposée par Do & Co. Le groupe, côté en bourse, propose une offre de 16 millions d’euros dont 10 destinés à éponger les dettes accumulées par Hédiard. Le reste du montant investi sera employé à la restauration de la boutique emblématique de la marque, située place de la Madeleine.

Bien que la firme autrichienne affiche un fort intérêt pour l’ancienneté et l’image reflétées par Hédiard, la société ne consentirait à reprendre qu’une centaine des salariés employés par l’épicerie fine.

 

Le groupe breton Le Duff ainsi que la maison de gastronomie Dalloyau seraient également intéressés par la reprise de l’enseigne Hédiard. Les éventuels repreneurs pourront modifier leurs propositions jusqu’à ce soir, à minuit.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !




Le Jobboard du luxe:

emploi luxe

Évènements à ne pas manquer:




Votre magazine papier Luxeee:

« »

Envoyer à un ami