Actualités Business Interviews

Le slow luxe selon Mathias Kiss

Mathias-kiss-salon-du-luxe

A l’occasion du Salon du Luxe Paris 2018 qui se tiendra le 19 juin prochain Salle Gaveau, le Journal du Luxe, en partenariat avec Imprudence, vous propose des rencontres inédites avec quelques uns des speakers qui ont fait l’actualité du Salon en 2017. Cette semaine, découvrez la vision tranchée du luxe de Mathias Kiss, artiste reconnu pour son brutalisme remixant les codes esthétiques français, ancien compagnon.

La singularité sine qua non

« Le luxe c’est la singularité. Le défaut qui permet la visualisation de la main de l’homme » –  Mathias Kiss

Pour Mathias Kiss, le luxe est avant tout un symbole de liberté. Il incite à sortir du cadre établi et à faire fi des conventions. L’objet de luxe, en tant que tel, se démarque par sa singularité et par le caractère unique du savoir-faire dont il fait l’objet. L’artisanat laisse libre cours aux aspérités de la main de l’homme : c’est cette noble altérité qui constitue un vecteur de liberté, mais aussi d’émotion.

Le luxe et le bien-être

« Je pense que le luxe ira vers de l’art de vivre, vers des choses moins matérielles mais plus confortables » – Mathias Kiss

 Mathias Kiss livre une approche intime du luxe de demain et insiste notamment sur la notion de bien-être et de confort. Les petits plaisirs de la vie quotidienne sont un luxe en soi, à l’instar d’un produit fait pour soi ou d’un moment vécu pour soi. Le futur de la consommation de luxe serait ainsi indissociable, selon lui, d’une expérience profonde liée à l’appréciation et, surtout, à la capacité à « prendre le temps ». Les tendances lifestyle prônées par les médias, à l’instar du yoga, peuvent ainsi être considérées comme un vrai luxe. Reste à voir ce que cela signifie quand on se lève tous les jours pour prendre son RER à 5 heures du matin, interroge-t-il.

L’artisanat de luxe au service de la slow life

« Un objet de qualité mérite la réparation (…). Ce qui vient de la main peut être réparé par la main » – Mathias Kiss

 Fini le matérialisme à l’outrance ! Fini l’over-possession ! Mathias Kiss croit en une consommation responsable et raisonnée. Pour lui, il s’agit de consommer moins pour consommer mieux et de privilégier des produits de qualité supérieure, au cycle de vie long, qui sauront s’inscrire dans le durable, dans le réparable, mais aussi dans la transmission.

Si « le luxe se responsabilise car le marché le demande », l’artiste prône un artisanat sincère, loin du « folklore » des « têtes de gondole » et engagé au-delà de l’argument marketing. C’est pourquoi il place toute sa confiance dans les créateurs de la nouvelle génération, qui situent le Made In France au cœur de leur chaine de valeurs. Le luxe de demain selon Mathias Kiss serait donc avant tout un retour aux fondamentaux, à l’authentique et au local.

Le Salon du Luxe Paris 2018 se tiendra le 19 juin prochain Salle Gaveau, Paris 8. Détails et inscriptions.

Mathilde





livre blanc luxe


newsletter luxe




Découvrez nos contenus exclusifs: livres blancs, magazines papier… en cliquant ici




Send this to a friend