Actualités Gastronomie de luxe

5 bûches atypiques et haut de gamme à mettre sur votre table de Noël

bucher herme

A Noël, la bûche prend une importance toute particulière. D’abord, dans une cheminée pour tenir chaud à toute la maison et créer une atmosphère chaleureuse, propice au partage. Ensuite, sur votre table, en dessert incontournable du Réveillon. Le soir du 24 ou au déjeuner le 25, vous devrez sans doute y goûter. Si la bûche a une réputation de pâtisserie ennuyeuse, trop sucrée ou peu raffinée, certains chefs ont décidé de la revisiter en gâteaux originaux et élégants. Nous avons sélectionné, pour vous, la crème de la crème des bûches… à la crème !

Pâtisserie Pierre Hermé : La classique (à emporter)

@Pierre Hermé

Au moment des fêtes, Pierre Hermé crée, chaque année, des bûches exceptionnelles pour ses pâtisseries parisiennes. Mandarine, citron noir, marron-rose et chocolat-noisette, le pâtissier se place, comme à son habitude, entre classicisme et innovation. Colorées et gourmandes, ces bûches faites pour réchauffer le cœur, auront l’effet d’un feu de cheminée. Pour ajouter à la magie, Pierre Hermé a décidé de vous rendre la tâche encore plus aisée. Cette année, les portions individuelles à partir de 8,90€ pièce permettront aux curieux de découvrir les saveurs de trois des gâteaux du chef pâtissier. L’une de celles-ci, l’Orphéo sera même disponible en livraison partout en France. En plus du temps de transport la bûche se conserve cinq jours au frais. Un exploit pour une pâtisserie glacée, rendu possible par la coque de chocolat noir et de noisettes qui l’entoure.

Shang Palace : La voyageuse

shangrilabartocetti

Les mots d’ordre du Shang Palace, le seul restaurant chinois étoilé de Paris, sont exotisme et élégance. Des idées que le chef pâtissier Michaël Bartocetti a bien intégré dans sa recette qui nous ramène en enfance. Pour concevoir le « Shangri-la express », il s’est inspiré d’un de ses jouets préférés, « le petit train ».  Une bûche ludique qui joue sur les différentes textures pour réveiller notre nostalgie. Un coup de cuillère et la première nous apparaît, l’onctuosité. Une mousse au chocolat infusée à la citronnelle ainsi qu’un confit de banane apportent toute la douceur propre à l’enfance. Ensuite c’est l’aspect croquant du gâteau qui prend le dessus. Un biscuit cacahuète sur une fine couche de chocolat noir, rappellera toute l’espièglerie de l’âge tendre. Pour finir le voyage en beauté, une praline aux cacahuètes enrobés de chocolat blanc nous emmènera jusqu’au terminus de ce train enchanté. Une bûche régressive, à l’image des fêtes de Noël, pour faire revivre l’enfant qui est en nous !


Prochain événement Journal du luxe


Le Collectionneur : L’aérienne

espositocollectionneur

En l’honneur du nouvel emblème du Collectioneur, la pie, le chef pâtissier Bryan Esposito a décidé de créer un cadeau spécial tout en gourmandise. Le chef a confectionné une cage cuivrée ainsi que des plumes en chocolat noir pour recouvrir sa bûche. Sans sa cage, le gâteau reste très élégant et il conserve tout son panache même à la découpe. En bouche, c’est une explosion de saveurs inconnues qui vient nous surprendre. Le biscuit aux châtaignes et aux noix est rehaussé d’une confiture de kumquat. Au-dessus, la mousse à la pomme de pin renferme un confit d’églantine offrant une alliance de douceur et d’acidité qui réveille les sens.

Le Molitor, L’artiste

ciscomolitor

Pour réaliser sa bûche de Noël 2018, le chef pâtissier Antoine Bouchard a fait appel à l’artiste panaméen Cisco Merel. De cette collaboration est née la bûche colorée et géométrique Molitor x Cisco Merel. Chaque bloc est composé identiquement d’un crumble, d’un biscuit gourmand, d’un crémeux, d’un confit de fruit et d’une crème légère à la vanille. La différence se fait au moment du glaçage : une couleur pour une saveur. Une façon de mettre fin à l’éternel débat sur le choix du goût de la bûche de Noël. Les amoureux de fruits y trouveront leur compte autant que les gourmands passionnés de vanille. Si dans le jeu vidéo « Tetris », il s’agissait d’empiler les blocs pour effacer les lignes, il s’agit ici de les emboîter pour effacer les éventuels différends.

Prince de Galles, La forestière

leconepaciello

Chaque année, la chef exécutive Stéphanie le Quellec et son pâtissier Nicolas Paciello collaborent pour créer la bûche de Noël de l’hôtel Prince de Galles. Depuis 2016, ils ont décidé de s’inspirer de la forêt. Une bûche « Bois-tendre » en 2016, un fagot de bois en 2017 ; en 2018, tous deux élaborent une pomme de pin en trompe l’œil, « Le Cône ». Au cœur de cette recette se trouve le miel de sapin et sa douceur chaleureuse. Sous une coque en chocolat sculptée à la main, une mousse de lait au miel de sapin se révèle pour nous emmener directement dans les forêts d’où vient ce nectar, si rare et particulier. Comme pour la majorité des autres bûches de la sélection, « le Cône » est disponible en édition limitée. La pâtisserie sera en vente à partir du 17 décembre au Prince de Galles et à la dégustation au Bar les Heures le 10 décembre.

Classique revisité, voyage en enfance ou dans les bois, chaque bûche offre son univers et représente celui du pâtissier qui l’a réalisée. Quoi de mieux pour plonger dans l’ambiance festive que ces gâteaux de qualité, bien loin du cliché de la bûche à la crème que tout le monde redoute en cette période de fête ?

Crédit à la Une : Pierre Hermé

Alexandre





festival luxeee



livre blanc luxe


newsletter luxe



Découvrez nos contenus exclusifs: livres blancs, magazines papier… en cliquant ici




Send this to a friend