Joaillerie & Horlogerie

Rumeur : la marque Breitling serait à vendre

montre luxe poignet

La célèbre marque horlogère Breitling serait à vendre. C’est en tout cas ce que révèle la sérieuse agence de presse américaine Bloomberg. La Maison figurant parmi les leaders du chronographe-bracelet suisse est une des rares firmes horlogères à pouvoir se targuer d’être encore indépendante en 2016.

Breitling bientôt vendue ?

La Maison Breitling pourrait très bientôt diffuser un appel d’offre pour son rachat selon Bloomberg.

La rumeur courait bon train depuis quelques mois, mais elle n’avait pas encore été évoquée par une source aussi sérieuse que Bloomberg. La valeur de la vente de Breitling serait évaluée entre 600 et 900 millions de francs suisses.

Aucune information n’a en revanche été divulguée concernant le nom d’un éventuel repreneur. On peut toutefois supposer que si la rumeur se confirmait, les grands groupes de luxe seraient à l’affut pour l’acquisition de la Maison horlogère de renom.


Publicité


montre luxe 2017
breitling.com

Il faut dire que Breitling est un des rares horlogers suisses à être encore indépendant. La majorité de ses concurrents ont cédé aux offres des mastodontes du marché du luxe à l’instar de Jaeger-LeCoultre appartenant à Richemont, TAG Heuer à LVMH, Ulysse Nardin récemment acquis par Kering en 2014, ou encore Longines appartenant à Swatch Group.

Un chiffre d’affaires pourtant constant pour Breitling

Si l’on se penche sur les derniers résultats affichés par Breitling, rien ne laisse pourtant penser que l’horloger suisse se trouve en difficulté actuellement.

breitling chine
breitling.com

Le fournisseur attitré de l’aviation avait en effet enregistré un chiffre d’affaires de 370 millions de francs suisses en 2015.

De plus, les dirigeants de Breitling ne cessent d’étendre leur marque à l’international. La Maison horlogère suisse a inauguré pas moins d’une quarantaine de boutiques à travers le monde durant ces dernières années.

montre pilote
breitling.com

Néanmoins, le marché horloger connaît une période difficile en 2016. Un marché en crise qui souffre notamment d’une chute de la demande de montres de luxe à Hong Kong.

Si les chiffres de Breitling n’ont pas encore été communiqués pour l’année en cours, on peut penser que le créateur de la Navitimer ne devrait pas faire exception à la règle. Reste à savoir s’il confirmera la rumeur de son cession dans les mois à venir.

Recherches d'internautes:

  • breitling articles de presse
  • groupe de luxe a vendre
Romain



newsletter luxe

emploi luxe

Send this to a friend