Business

Comment Kering compte réduire de 50% ses émissions de CO2 ?

kering ecologie

Kering a annoncé son ambition de réduire de 50% ses émissions de dioxyde de carbone d’ici 2025. Un projet ambitieux pour lequel le groupe de luxe a d’ores et déjà engagé des dispositifs innovants.

Le plan de Kering pour réduire le CO2 émis par ses marques

Kering poursuit ses efforts pour protéger l’environnement. L’entité de François-Henri Pinault a annoncé vouloir réduire ses émissions de CO2 de 50% à l’horizon 2025.

kering co2

Un nouveau projet qui s’inscrit dans une lignée similaire au plan d’action du groupe de 2012. Ce dernier avait pour objectif de limiter la production de déchets et de CO2, mais aussi d’utiliser de l’or dit « éthique », tout en améliorant la traçabilité des peaux précieuses.

Depuis 2012, les recherches de Kering ont bien avancé. Le groupe de luxe a imaginé des solutions innovantes pour limiter les émissions de CO2 dans les modes de prorduction de Gucci, Yves Saint Laurent ou Boucheron.

Les solutions écologiques innovantes de Kering pour y parvenir

Dans un premier temps, Kering a mis en place un indicateur d’impact sur l’environnement. Baptisé EP&L (Environmental Profit ans Loss), il vise à permettre aux marques d’évaluer leurs émissions de CO2. Un moyen de les sensibiliser sur l’impact de leurs activités sur l’état de santé de la planète.

Le Journal du Luxe avait d’ailleurs testé l’indicateur EP&L grâce à une application mobile gratuite développée par Kering.

kering ecologie

 

En plus de prévenir, Kering souhaite agir de façon concrète. « Il ne s’agit pas seulement de compenser les activités ayant un impact négatif sur l’environnement, mais d’inscrire cette démarche au cœur de la stratégie +business+ et dans tous les processus d’innovation et de création », explique Marie-Claire Daveu, directrice du développement durable du groupe.

Pour ce faire, Kering va accroitre ses investissements dans les solutions innovantes et durables. Cela comprend le développement des biotechnologies, du recyclage des textiles et d’une matière « effet cuir » à base de champignon.

Romain


conference luxe paris

newsletter luxe

emploi luxe

Envoyer à un ami