Champagne

Champagne : découvrez son histoire et toutes les informations utiles sur le sujet

Le Journal du Luxe est le premier site d’informations qui traite de l’actualité des différents secteurs du luxe. C’est donc tout naturellement qu’il aborde le sujet des vins et spiritueux, et notamment du champagne, boisson de prestige par excellence.

Le champagne ou vin de Champagne est un vin pétillant qui tire son nom de la région où il est produit. L’occasion idéale pour le consommer ? Anniversaires, mariages, fêtes de fin d’année, été, ou tout autre moment festif et convivial. Lors de ces occasions, il peut être consommé aussi bien à l’apéritif qu’au moment du dessert ou en accompagnement d’un plat. Mais comme pour le vin rouge ou blanc, à chaque moment du repas correspond un type de champagne bien précis.

Les premières traces du champagne remontent à l’époque gallo-romaine

 Lorsque les Romains envahissent la Gaulle, ils découvrent les spécificités du sol de l’actuelle région Champagne-Ardenne et y apportent des vignes dans le but de créer des vins aux saveurs nouvelles.

À cette époque, il était rare que le vin soit effervescent. Après les vendanges, le raisin était placé dans des tonneaux pour qu’ait lieu le processus de fermentation. En hiver, la fermentation était interrompue par le froid et reprenait au printemps, quand les températures augmentaient. Lors de cette fermentation, le vin « bouillonnait », perdant une partie de son sucre, ce qui menait à la formation d’un gaz. Une partie du gaz formé s’échappait ensuite du tonneau. On obtenait donc un vin plus ou moins pétillant en fonction des conditions climatiques et de la période de consommation.


Publicité


Au Moyen-Âge, la culture du vin de Champagne connaît un accroissement important. Il est aisé de quantifier cela car la culture du vin était assurée par les moines chrétiens, qui gardaient une trace écrite de chacune de leurs récoltes. Le vin de Champagne prend une place de plus en plus importante dans l’imaginaire collectif lorsque l’évêque de Reims baptise Clovis en 496 avec… du champagne. Du IXème au XIXème siècle, lors des cérémonies de sacre des rois de France à Reims, le vin de Champagne était servi systématiquement.

Une effervescence contrôlée

Le champagne tel qu’on le connaît aujourd’hui fait son apparition au XVIIème siècle. Les vignerons champenois sont alors préoccupés par la bonne conservation de leurs vins. Ils s’inspirent de leurs voisins anglais et décident de stocker le vin dans des bouteilles, qui remplacent les tonneaux utilisés jusqu’alors. Cette nouvelle méthode de stockage empêchait le gaz de s’échapper et assurait que le vin soit pétillant lorsqu’il était servi. Mais cette technique, encore nouvelle, donnait des résultats variables.

Au fil des siècles, les techniques d’embouteillage et de bouchage se développent et s’améliorent pour donner naissance au champagne que nous connaissons aujourd’hui.

Les bouteilles de champagne :

            Le gaz contenu dans le vin faisait souvent exploser les bouteilles utilisées pour le stocker. Au XVIIe siècle, on estime que près de la moitié des bouteilles étaient perdues. En 1882, afin de faciliter la mise en bouteille, des moules furent créés afin d’obtenir une bouteille plus régulière. Enfin, en 1918, le soufflage de verre par air comprimé est adopté pour obtenir des bouteilles plus solides.

Le sucre :

À partir de 1800, les habitants de Champagne ajoutent du sucre au mélange, en plus de celui présent naturellement dans le raisin, afin de favoriser la fermentation et donc obtenir un vin plus effervescent.
À la fin du XIXème siècle, un pharmacien met au point un dispositif pour mesurer la teneur en sucre du champagne. Cette invention permet d’évaluer à 4 grammes par litre le taux de sucre nécessaire à l’obtention d’une pression de 1 bar après fermentation.

Le bouchage :

Le bouchon joue un rôle clé lors de la « prise de mousse » ou fermentation. Au XVIIème siècle, les bouteilles étaient fermées à l’aide de chanvre et d’une cheville en bois, mais cette utilisation ne permettait pas d’éviter les fuites de gaz. En 1685, l’un des plus grands progrès dans ce domaine sera l’invention et l’utilisation de bouchons de liège. En 1960, une dernière invention voit le jour : on conserve le bouchon de liège pour les bouteilles vouées à être transportées, tandis que des capsules couronnes innovantes sont utilisées pour les bouteilles stockées dans les caves des producteurs.

Le champagne raconté à travers des mythes

L’histoire du champagne est également mêlée à de nombreuses légendes, qui contribuent à rehausser son prestige.

Un premier mythe appelé «  légende du moine Dom Pérignon » ou « mythe de l’origine » explique la création du champagne. À l’origine, la Champagne était considérée comme une région spécialisée dans la laine. Région viticole la plus au Nord de France, son terroir n’était pas envisagé pour la production de bons vins. Ce n’est qu’au cours du XVIIème siècle que Pierre Pérignon, alors procureur dans un monastère à Reims, aurait scellé ses bouteilles de vin avec de la cire d’abeille. L’écoulement du sucre aurait provoqué une seconde fermentation, ce qui aurait conduit à la naissance du champagne.
Un deuxième mythe dit « mythe de l’opulence » contribue à renforcer le caractère festif et luxueux du champagne. À partir du baptême de Clovis à Reims en 496, tous les rois de France seront sacrés dans la ville, capitale du champagne. À la suite du sacre, un banquet est systématiquement organisé en l’honneur du roi. La légende veut que lors de ces fêtes, le vin local soit servi en abondance, ce qui contribua à renforcer le caractère festif de la boisson dans l’imaginaire collectif.

Le caractère luxueux du champagne fut démultiplié par l’avènement du plus exubérant des rois de France : Louis XIV. Le roi Soleil goûte au champagne pour la première fois à 16 ans. La boisson sera dorénavant associée à ses passions : la mode et le luxe.

À l’heure actuelle, ces mythes sont entretenus par les marques de champagne qui les transforment en arguments de vente, à l’instar de la légende du moine Dom Pérignon pour Moët et Chandon .

Différents types de champagne pour différentes occasions 

Aujourd’hui, L’Appellation d’Origine Contrôlée autorise l’utilisation de 7 cépages : le Pinot Noir, le Pinot Meunier, le Chardonnay, l’Arbanne, le Petit Meslier, le Pinot Blanc, et le Pinot Gris. Mais ces trois premiers cépages représentent plus de 99% de l’encépagement en Champagne.

Différents assemblages permettent d’obtenir différents types de champagne. On compte aujourd’hui pas moins de onze champagnes différents.

Acheter du champagne au meilleur prix 

Le Champagne brut, représente la majeure partie (80%) de la production des maisons de champagne. Il constitue une entrée-de-gamme au monde de ces vins d’exception.

Un champagne brut millésime, reprend les principales caractéristiques d’un champagne brut mais est produit avec un raisin d’une qualité supérieure. Cela permet de créer des champagnes de garde, à l’instar des champagnes produits en 1996.
Le champagne brut, qu’il soit millésime ou non, est un champagne peu sucré et s’accorde donc parfaitement à des apéritifs et des amuse-bouches salés.

Trouver le meilleur champagne 

Les cuvées de prestige produisent souvent les meilleurs champagnes car ils correspondent au jus tiré en tête de cuvée. Ce champagne est défini par un assemblage minimum de 75% de Blanc de Noirs. Le champagne Blanc de Noirs utilise uniquement du raisin noir.
Ces champagnes puissants offrent une large palette gustative. Tel un grand cru pour le vin, une cuvée prestige de champagne accompagne parfaitement votre repas.

Les cuvées de prestige les plus connues sont :

  • Cristal, Roederer
  • Comtes de Champagne, Taittinger
  • Grand cru, Mumm
  • La Grande Dame, Veuve Clicquot
  • Dom Ruinart, Ruinart

Un champagne d’une très grande finesse

Un champagne Blanc de Blanc est fabriqué uniquement avec des raisins blanc (chardonnay). Très peu sucré, ce champagne accompagne apéritifs et cocktails. Comme pour le champagne brut, les années de très bonnes récoltes sont dites “millésime”.

Le champagne tendance

Le champagne rosé est un assemblage de raisins rouges et blancs. Ses notes fruitées en font un champagne idéal pour les desserts. Tout comme le champagne brut, ces appellations peuvent également recevoir des millésimes.

Toutes ces bouteilles se déclinent en plusieurs tailles, de la bouteille Fillette (37,5 cL) jusqu’au format Sublime (150L).

Top 15 des tailles des bouteilles de ChampagneNom
0.20Quart
0.375Demie ou fillette
0.75Champenoise ou bouteille
1.5Magnum
3Jéroboam
4.5Réhoboam
6Mathusalem
9Salmanazar
12Balthazar
15Nabuchodonosor
18Salomon ou Melchior
26.25Souverain
27Primat
30Melchizédec ou Midas
93Adélaïde
150Sublime

Champagne, des chiffres contrastés

En 2016, le nombre total de bouteilles de champagne expédiées était de 306 millions, avec une baisse d’environ 2% par rapport à l’année 2015. Mais ces chiffres sont à mettre en relation avec les ventes en valeur qui sont similaires à celles de 2015 : 4,7 milliards d’euros. Cela peut s’expliquer par le fait que les clients soient en quête de cuvées toujours plus prestigieuses. L’exportation de ces dernières a augmenté de 4,6% entre 2015 et 2016.

Le Royaume-Uni est le premier importateur mondial de champagne, si l’on prend en compte le nombre de bouteilles achetées : 31,1 millions. Mais les États-Unis le surpassent en terme de valeur d’importations.
La consommation du champagne est également entretenue par de nouveaux relais de croissance, incarnés par les pays émergents : la Russie, le Mexique ou l’Afrique du Sud. Ces pays ont en moyenne augmenté leur importation de 1 million de bouteilles par rapport à l’année 2015.

De nouvelles offres et saveurs apparaissent alors, à l’instar du champagne rosé, dont l’exportation a augmenté de 8,5% entre 2015 et 2016.

Les Champagnes les plus chers du monde

Ce sont les bouteilles les plus sophistiquées de la Champagne. Mêlant cuvées prestige, rareté, grand millésimé ou champagnes un peu plus tape-à-l’œil. Nous avons décidé d’arrêter notre choix sur les bouteilles de 75cl. Les prix records de ventes privées ou de ventes aux enchères ne sont pas pris en compte.

  1. 1,2 million d’euros, Goût de diamants. Ce prix s’explique par le fait que le flacon soit réalisé en or blanc massif, serti d’un diamant blanc. Il est produit exclusivement avec des raisins Grand Cru.
  2. 3 000 euros, Krug Clos d’Ambonnay. Ce champagne est un Blanc de Noirs produit avec du Pinot Noir. Le premier millésime date de 1995 et a été commercialisé en 2008. Les autres millésimes datent de 1996 et 1998 mais il ne sont pas commercialisés pour le moment.
  3. 1 864 euros, Boërl & Kroff brut,marque de niche créée en collaboration avec Michel Drappier.
  4. 1 100 euros, Krug Clos du Mesnil 2000. Le premier millésime de champagne Blanc de Blancs date de 1979. Seulement 10 000 bouteilles, toutes numérotées, ont été produites à ce jour.
  5. 800 euros, Bollinger Vieilles Vignes Françaises 2004. La cuvée de la maison Bollinger a produit ce champagne avec du raisin issu de vignobles classés Grand Cru. Ce champagne Blanc de noirs perpétue la mémoire d’un vignoble oublié. Sa production représente 3 500 bouteilles.
  6. 600 euros, Armand de Brignac Brut blanc de blancs. Cette marque de champagne a acquis sa célébrité grâce au rappeur Jay-Z qui la rachète en 2014. Cette marque a par ailleurs été désignée “meilleur champagne du monde”, en 2010, pour sa cuvée Brut Gold Armand de Brignac, lors d’une dégustation à l’aveugle face à 999 autres références comme Dom Pérignon, Krug, Taittinger ou encore Moët et Chandon.
  7. 300 euros, Perrier Jouet Belle époque Blanc de blancs 2004. La prestigieuse cuvée Belle Époque a été créée en 1964 et commercialisée en 1969, en faisant l’une des cuvées la plus recherchée du XXème siècle.
  8. 200 euros, Cristal Louis Roederer. À la fin du XIXème, Louis Roederer élabore une cuvée de son meilleur cru et l’incorpore dans un flacon en cristal à la demande du Tsar Alexandre II. Une bouteille transparente permettait de prévenir toute tentative d’assassinat, crainte du tsar : impossible d’y introduire une grenade ou du poison…

 

Anne

Anne se passionne pour l’horlogerie et la joaillerie tout en gardant un œil sur son marché de prédilection: le secteur du tourisme et plus généralement tout ce qui touche aux voyages
Anne est une aventurière des temps modernes.





livre blanc luxe


newsletter luxe

emploi luxe

Découvrez nos contenus exclusifs: livres blancs, magazines papier… en cliquant ici

Send this to a friend