Actualités Business

Une entrée en Bourse pour MyTheresa.

mytheresa

Le multi-marques online a annoncé en début de semaine sa volonté de faire son entrée à la Bourse de New York.

Avis d’IPO pour le détaillant de luxe.

MyTheresa, bientôt à Wall Street ? C’est en tout cas ce vers quoi souhaite tendre la plateforme allemande, spécialisée dans le e-commerce de luxe.

Selon une note diffusée en début de semaine par sa société mère Myt Netherlands Parent BV, le site de vente en ligne ambitionnerait de vendre quelques 15,6 millions d’actions lors de son introduction à la Bourse américaine, pour un tarif unitaire estimé entre 16 et 18 dollars, un montant qui devrait être confirmé aux alentours du 20 janvier. Avec cette opération, le groupe prévoit de lever jusqu’à 282 millions de dollars, pour une valorisation à 1,58 milliard de dollars.

Cette information vient confirmer la rumeur qui bruissait depuis quelques semaines alors que Neiman Marcus Group LTD LLC, qui avait racheté MyTheresa en 2014, a déposé le bilan en mai dernier. L’essentiel des retombées de l’introduction en bourse du détaillant devraient ainsi servir à rembourser la dette laissée par la faillite du groupe américain. De quoi assainir les bases de la plateforme, basée à Munich, et plébiscitée pour sa propension à proposer une large sélection de pièces de luxe et d’exclusivités, à l’instar des dernières pièces Bottega Veneta, portée disparue des réseaux sociaux depuis quelques jours.

Alors que l’online devrait s’inscrire comme le premier canal d’achat de produits de luxe d’ici 2025, MyTheresa a enregistré un chiffre d’affaires de 450 millions d’euros à l’issue de son dernier exercice, clôturé en juin dernier. Un chiffre en hausse de +20%.

Journal du luxe





marche du luxe d occasion



livre blanc luxe


newsletter luxe



Découvrez nos contenus exclusifs: livres blancs, magazines papier… en cliquant ici