Actualités Business

Stella McCartney s’allie à Google pour une supply chain plus responsable

stella mccartney logo

La Maison Stella McCartney, reconnue pour ses engagements concrets en faveur de la durabilité, va faire partie d’un nouveau programme pilote lancé par le géant Google.

Une initiative impulsée par Google Cloud

Stella McCartney supply chain sustainable
© Stella McCartney

L’édition 2019 du Copenhagen Fashion Summit aura décidément réservé bien des surprises. Alors que François-Henri Pinault, PDG du Groupe de luxe Kering, choisissait ce rendez-vous dédié à l’innovation et à la durabilité dans la Mode pour partager la mission qui lui a été confiée par le Président Emmanuel Macron, Google a également profité de l’événement pour annoncer un partenariat d’un nouveau genre avec la marque britannique Stella McCartney.

La firme de Menlo Park a en effet dévoilé un projet impliquant directement son activité Google Cloud et destiné à permettre aux acteurs de la Mode de mieux suivre leur chaine d’approvisionnement, jugée souvent « très fragmentée et peu transparente ». Basé sur l’analyse de données et l’intelligence artificielle – en particulier le machine learning -, cet outil a pour vocation d’identifier les points d’impact écologique des différentes composantes de la chaîne afin d’en optimiser la durabilité.



Appliqué dans un premier temps au « Tier 4 » de la supply chain – référant aux matières premières, et notamment au coton – cette solution de traçabilité s’appliquera à délivrer des insights tels que la pollution de l’air, les émissions de gaz à effet de serre, l’appauvrissement des sols ou encore la consommation d’eau. « Notre objectif n’est pas seulement d’être capable de déterminer l’impact généré par la production de ces matières premières mais aussi de comparer ces impacts au sein des différentes régions concernées » a précisé Nick Martin, Head of Retail chez Google Cloud. Dans un second temps, le modèle pourra être appliqué à l’intégralité du process de conception d’un produit.

Stella McCartney sera la première société à bénéficier de cet outil dans le cadre d’un programme en test & learn. À l’heure où le secteur de la Mode doit composer avec les valeurs green chères aux nouvelles générations de consommateurs, il n’en reste pas moins la seconde industrie la plus polluante au monde, tant en amont qu’en aval de ses activités. Selon les Nations Unies, la Mode serait à elle seule responsable de 20% des eaux usées et de 10% des émissions de carbone générées à travers le monde.

Journal du luxe





marche du luxe d occasion



livre blanc luxe


newsletter luxe



Découvrez nos contenus exclusifs: livres blancs, magazines papier… en cliquant ici