MENU
giorgio armani

Giorgio Armani verse 270 millions d’euros au fisc italien

22 avril 2014 • Business • laurence

Le groupe Armani a versé la somme de 270 millions d’euros au fisc italien afin de mettre fin aux spéculations de l’administration. La maison est accusée d’avoir créé une suite de sociétés à l’étranger afin de réduire ses taxes.

 

Armani accusé de fraude fiscale

Depuis quelques années, l’Italie renforce sa lutte contre la fraude fiscale en se montrant intransigeante face aux malversations de ses entreprises les plus influentes. A l’instar de la maison Dolce & Gabbana, actuellement dans l’attente du verdict de son procès, les grands noms du secteurs du luxe ne sont pas épargnés.

Giorgio Armani est suspecté d’avoir développé une série de sociétés à l’étranger à partir de 2000 et jusqu’à 2009, afin d’éviter d’être taxé sur la péninsule. Le fisc se penche plus particulièrement sur l’une des entreprises du groupe située en Suisse, GA Modefine, afin de vérifier sa domiciliation fiscale.

Afin de mettre un terme au contentieux l’opposant à l’administration italienne, Armani a préféré passer un accord avec le fisc.

 

armani fraude fiscale

 

Giorgio Armani passe un accord avec le fisc italien

La maison de mode Giorgio Armani a versé la somme de 270 millions d’euros au fisc italien. En contrepartie, toutes les charges contre le groupe de luxe ont été abandonnées.

L’accord signé entre les deux entités reconnait tout de même les sommes payées à l’étranger par Armani et réduit en partie les sanctions auxquelles l’entreprise s’exposait. En outre avec le montant versé, Armani paye ses impôts dus pour les années 2002 à 2009.

 

Grâce à cet arrangement, le groupe Armani met fin à toute contestation fiscale remettant ses activités en cause sur cette période précise.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !




Le Jobboard du luxe:

emploi luxe

Évènements à ne pas manquer:




Votre magazine papier Luxeee:

« »

Envoyer à un ami