FacebookGoogleInstagramLinkedInPinterestTumblrTwitterViadeoVimeoYouTube

Champagne : Ruinart se recycle avec Ruinart Studio.

Publié le par Journal du Luxe

Une bouteille, 1.000 possibilités ? Pas loin. En collaboration avec l’agence Fisheye, la maison initie Ruinart Studio, un programme destiné à donner une nouvelle vie artistique à ses matériaux.

La réinterprétation artistique du verre et du papier…

Maison de champagne la plus recherchée sur Google en 2020, Ruinart s’est également distinguée l’année dernière en franchissant un cap dans ses objectifs écologiques. Son temps fort : le lancement d’un packaging éco-conçu, véritable étui de papier « seconde peau » neuf fois plus léger que l’étui classique et 60% moins lourd en matière d’empreinte carbone. 

Pour mettre l’accent sur ses engagements responsables, la marque champenoise – qui créait récemment la surprise en s’installant sur la plateforme Too Good to Go – présente ces jours-ci son Ruinart Studio. Pensé comme un programme destiné à donner de la visibilité à « des talents émergents de la création contemporaine », ce dernier se base sur le principe de la carte blanche autour de la réutilisation et du détournement de matériaux utilisés par la maison.

Une première oeuvre a d’ores et déjà été dévoilée avec le travail du studio de scénographie parisien Bigtime qui a ici déstructuré la bouteille iconique de la griffe pour la transformer en un sculptural centre de table. Alors qu’un outil de modélisation 3D a été utilisé pour générer un aperçu des possibilités créatives, le verre – un matériau également à l’honneur de la nouvelle édition de l’Académie des Savoir Faire Hermès – a ici été remodelé grâce au travail du souffleur Stéphane Rivoal.

Ruinart Studio
©Ruinart

La designer française – et Prix de la jeune création Métiers d’Art 2020 – Anne-Charlotte Saliba s’est pour sa part inspirée du nouvel étui de papier de la marque afin d’imaginer un élégant luminaire.

Ruinart Studio
©Ruinart

Les différentes créations sont à découvrir sur le compte Instagram de Ruinart.

Crédit à la Une : ©Ruinart

Gastronomie