Actualités Business

LVMH : un pic de croissance sur le premier trimestre 2021.

lvmh logo

Le groupe de luxe a enregistré une forte hausse de ses ventes au premier trimestre 2021, atteignant des niveaux supérieurs à ses résultats pré-pandémiques.

Une reprise des ventes tirée par la Mode et la Maroquinerie.

louis vuitton

L’heure du revenge spending aurait-elle sonné ? Entre janvier et mars dernier, le géant LVMH a enregistré une hausse de ses ventes de +30% (en organique) par rapport à la même période en 2020, à 14 milliards d’euros. Un résultat bien au-delà des prévisions – qui tablaient sur une augmentation d’environ 17% – et, surtout, une performance supérieure de +8% aux ventes du premier trimestre 2019, à périmètre et devises comparables.

Au détail, la division Mode et Maroquinerie tire le secteur vers le haut avec une croissance organique de ses ventes de +52% sur cette période versus 2020, et de +37% versus 2019. Ces chiffres représentent près du double des prévisions des experts. « L’activité réalise un excellent début d’année et atteint des niveaux records de ventes » indique le N°1 mondial du luxe qui souligne les performances remarquables des maisons Louis Vuitton – marque française la plus valorisée – et Christian Dior.

Les résultats sur l’activité Parfums et Cosmétiques sont également à la hausse, bien que plus nuancés avec une croissance de +18% sur ce trimestre versus 2020 et un recul de -4% versus 2019. « Les grandes marques bénéficient auprès des clientèles locales de la progression continue des ventes en ligne, permettant de compenser en partie l’effet de l’arrêt des voyages internationaux et de la fermeture de nombreux points de vente » indique LVMH. La Distribution Sélective, portée notamment par la marque-réseau Sephora, reste en revanche toujours pénalisée par la diminution drastique des flux internationaux avec une contraction de -30% sur ce début d’année versus 2019.

Le segment Montres et Joaillerie, pour sa part, voit ses ventes grimper de +35% par rapport au premier trimestre 2020, et de +1% par rapport au premier trimestre 2019. Un résultat marqué, pour la première fois, par l’intégration des chiffres de la maison de joaillerie Tiffany & Co, rachetée par le groupe en début d’année.

L’activité Vins et Spiritueux fait part d’une croissance de ses ventes établie à +36% en comparaison au T1 2020, et de +17% par rapport au T1 2019. LVMH souligne notamment les performances du champagne et du cognac, en hausses respectives de +22% et +28% par rapport au premier trimestre 2020.

Un rebond asiatique de +86%.

Géographiquement, les résultats du groupe sont stimulés par les Etats-Unis, où les ventes ont augmenté de +23% par rapport au premier trimestre 2020 (+15% par rapport à 2019).

Le fer de lance reste cependant la zone Asie hors Japon, dont la résilience post-pandémique a permis à LVMH d’enregistrer un rebond spectaculaire de +86% de son chiffre d’affaires par rapport au premier trimestre 2020 et de +26% par rapport au premier trimestre 2019.

L’Europe, en revanche, reste impactée par la fermeture des points de vente et le gel de l’activité touristique, avec un recul du chiffre d’affaires de -9% par rapport au T1 2020.

À l’issue de la publication de ses résultats, l’action LVMH a grimpé de près de 3% ce mercredi à la Bourse de Paris, passant en tête du CAC 40. La capitalisation du groupe de luxe dépasse ainsi les 300 milliards d’euros.

Journal du luxe





marche du luxe d occasion



livre blanc luxe


newsletter luxe



Découvrez nos contenus exclusifs: livres blancs, magazines papier… en cliquant ici


Choix de consentement - Cookies