Business

Vestiaire Collective vise les USA et l’Asie avec une levée de fonds record

marketplace luxe

Vestiaire Collective vise encore plus loin. La plateforme e-commerce de produits de mode et de luxe d’occasion vient de lever 58 millions d’euros. La société compte profiter de cette levée de fonds pour conquérir l’Asie et les États-Unis.

Une levée de fonds record pour Vestiaire Collective

Vestiaire Collective vient de réaliser une très belle opération financière. La marketplace de produits de luxe d’occasion a sollicité le soutien du fonds britannique Viturian. Résultat : une levée de fonds de 58 millions d’euros va permettre à Vestiaire Collective d’accélérer son développement à l’international.

pdg vestiaire collective
Olivier Marcheteau les echos.fr

Une levée de fonds exceptionnelle au sein du paysage français de l’e-commerce qui se présentera certainement comme un record en 2017.

Ce soutien financier visera à alimenter l’expansion du site e-commerce aux USA et en Asie. Une perspective d’ores et déjà évoquée lors de la nomination de trois nouveaux collaborateurs chez Vestiaire Collective à l’instar de Sabrine Mouden, Alice Acciarri et Susana Rodriguez Escudero.


Publicité


Vestiaire Collective poursuit sa croissance économique

Après avoir passé la barre symbolique des 100 millions d’euros de volume d’affaires en 2016, Vestiaire Collective met les bouchées doubles en 2017. Menée d’une main de fer par son fondateur et PDG Sébastien Fabre, la société française souhaite dépasser les frontières de l’Europe.

fondateur vestiaire collective
Sébastien Fabre, co-fondateur de Vestiaire Collective / lopinion.fr

Vestiaire Collective est d’ores et déjà bien implanté sur le marché des produits de luxe d’occasion en France, au Royaume-Uni, en Allemagne, ou encore en Espagne et en Italie. Désormais, 65% du chiffres d’affaires de la marketplace est réalisée au-delà des frontières de l’hexagone.

Le concept de Vestiaire Collective séduit incontestablement les consommateurs. Sébastien Fabre souhaite maintenant séduire les américains et les asiatiques. Le PDG de l’entité devra toutefois faire face aux importantes taxes à l’importation des produits de luxe en Chine et aux États-Unis. Des taxes qui devraient s’accroitre depuis la nomination de Donald Trump à la présidence des USA.

Recherches d'internautes:

  • vestiaire collective levée de fonds
  • levée de fonds vestiaire collective
Romain


conference luxe paris




Send this to a friend