Champagne Russie

La Russie contourne l'AOC "Champagne".

Publié le par

À la suite d'une décision du gouvernement de Vladimir Poutine, les producteurs français ne pourront plus appeler leurs bouteilles "Shampanskoe", traduction russe de "Champagne".

Le "Vin pétillant" remplace la traduction russe de "Champagne".

C'est une nouvelle qui fait trembler l'industrie viticole française. Signée par Vladimir Poutine le 2 juillet, la loi mentionne que seuls les producteurs de vins mousseux russes pourront nommer leurs produits "Shampanskoe", la traduction russe de "Champagne". Si le terme est protégé par une AOC en France et dans plus de 120 pays, ce n'est pas le cas en Russie. Ainsi, les maisons de champagne françaises devront indiquer, en russe, "Vin pétillant" sur leurs étiquettes mais pourront garder l'appellation "Champagne" en français. Les bouteilles seront considérées comme des contrefaçons si les marques ne respectent pas la législation.

Pour rappel, l'AOC "Champagne", créée en 1936, comprend un ensemble de règles bien précises comme la zone géographique, les cépages autorisés ou encore le degré d'alcool minimum.

En réponse à cette nouvelle règlementation, Moët-Hennessy - le segment Vins et Spiritueux de LVMH détenant Ruinart, Dom Pérignon ou encore Veuve Clicquot - a suspendu temporairement ses exportations le week-end dernier avant d'annoncer la reprise au plus vite des livraisons après un changement fastidieux des étiquettes. Selon le quotidien russe Vedomosti, 13% des 50 millions de litres de mousseux et champagnes importés dans le pays proviennent de France, dont 2% des marques opérées par Moët-Hennessy.

Le Comité interprofessionnel du vin de Champagne appelle quant à lui à cesser toutes exportations du produit vers la Russie. 

Champagne Russie

Gastronomie

Newsletter

L’essentiel de l’actu luxe

Un condensé 100% luxe, à découvrir chaque mardi dans votre boîte mail. Vous allez adorer nous lire !